Du bon usage des laits de toilette

Publicité
Publicité

Comme celle de l’adulte, la peau d’un bébé a besoin d’être régulièrement nettoyée. Au niveau du siège bien sûr, mais aussi sur tout le reste du corps. En effet, la peau est un organisme vivant, les couches de tissus qui la composent se renouvellent constamment, les couches les plus profondes chassant les couches superficielles qui desquament et sont détruites par un phénomène microbien naturel. Se laver a pour fonction d’éliminer ces résidus.

Depuis l’Antiquité le lait a été utilisé comme produit de beauté, comme en témoigne la légende de Cléopâtre se baignant dans du lait d’ânesse. Les laits de toilette, tout particulièrement ceux destinés aux bébés, sont aujourd’hui le résultat de recherches en cosmétologie. Ceux conçus pour les bébés sont tous hypoallergéniques. Cela signifie que tous leurs composants ont été testés pour ne provoquer ni allergie ni intolérance. Pour prévenir les irritations, ils sont équilibrés en pH neutre, c’est-à-dire que leur acidité est la même que celle de la peau. Ce sont des produits non toxiques qui, s’ils sont ingérés accidentellement, ne sont pas dangereux. Pour la plupart, leur pouvoir lavant est dû à des agents tensio-actifs qui doivent être éliminés après usage par un bon rinçage au risque, si ce n’est pas fait, de provoquer des irritations. Un inconvénient que les fabricants essaient de supprimer en mettant sur le marché des laits qui ne nécessitent plus de rinçage.

Publicité
Les laits de toilette s’utilisent essentiellement au moment du change ou pour une petite toilette du visage. Ils peuvent servir également de produit adoucissant pour de petits massages câlins , voire même pour aider le passage d’un suppositoire ou du thermomètre. Ils s’utilisent avec succès sur le crâne du nourrisson pour détacher les croûtes de lait. Sur des petits morceaux de coton vous versez une petite quantité de lait et vous frottez doucement jusqu’à élimination, en changeant le coton chaque fois qu’il est sale.

Si le produit se rince, il ne faut pas oublier de sécher la peau de bébé, particulièrement les petits plis où il ne doit rester aucune trace d’humidité. Il est préférable encore de choisir des laits conditionnés dans des flacons à pompe ou à capsule de service, afin d’éviter de souiller tout le contenant du flacon par un seul geste malheureux au moment d’un change.

Dans certains cas, le lait de toilette doit être abandonné, notamment sur un érythème fessier, sur des boutons de varicelle ou de scarlatine, sur l’acné du nouveau-né, sur des irritations ou des problèmes dermatologiques dus à des champignons... L’apport d’un corps gras sur les lésions est fortement déconseillé. En cas d’éruption cutanée ou au moindre doute n’hésitez pas à consulter votre pédiatre.

Publicité

Publicité

Contenus sponsorisés

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité