Douleur

Publicité
Publicité

De quoi s’agit-il ?

Dans certains cas elle est évidente (traumatismes, otites, éruptions dentaire) Pourtant elle est trop souvent ignorée (coliques, gestes douloureux, croissance)

Publicité

Il faut y penser systématiquement car il existe de plus en plus de possibilité de prise en charge et de médicaments adaptés.

Ce qu’il faut faire

Demander avis à votre pédiatre car selon l’âge de l’enfant, sa maladie ou son mal il existe toute une panoplie de médicaments spécifiques contre la douleur, d’autres pouvant en potentialiser les effets ; ou encore des anti-inflammatoires (otites), des anti-spasmodiques (coliques) ainsi que des moyens physiques (refroidir une brûlure, immobiliser une fracture ou une entorse ...)

Ce qu’il ne faut pas faire

- Nier la douleur d’un enfant - Dire que ça va passer tout seul - Faire de l’automédication, ne pas demander un avis spécialisé - Augmenter les doses sans avis spécialisé (intoxication). - Mélanger différents médicaments sans prescription médicale

Quand faut-il s’inquiéter ?

En cas de persistance de la douleur malgré un traitement bien conduit. Parmi les médicaments contre les douleurs il existe plusieurs classes avec une efficacité croissante. Il faut savoir (avec avis spécialisé) changer de classe de médicaments.

Voir également

- Fièvre - Brûlures

Publicité

Publicité

Ailleurs sur le Web

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité