Déjà... et toujours debout

Publicité
Publicité

A moins de 6 mois, il est toujours debout. Lorsqu’il est sur vos genoux, il n’a qu’une envie : se redresser. Il tient fermement sur ses jambes et refuse de s’asseoir. Il saisit toute occasion pour se hisser... N’ayez aucune inquiétude, son développement moteur et son tonus le lui permettent. Par ses efforts quotidiens, il a acquis plus rapidement que d’autres ses réactions d’équilibre et un bon développement musculaire. Soutenez-le fermement pour qu’il ne se fatigue pas. Cette prédilection pour la position debout n’est d’ailleurs pas pour autant annonciatrice de marche précoce.

Gym pour nourrisson et maman

Publicité
Quelques exercices pratiqués en douceur vont préparer les muscles de bébé à l’acquisition de la station assise puis de la marche. C’est aussi l’occasion merveilleuse de jeux et d’échanges entre vous. Mais si vous préférez les cours d’un professionnel, vous avez la possibilité de faire de la gymnastique en salle avec votre bébé. Dans les premiers mois, cet exercice à deux s’apparente plus à un jeu de corps à corps, de peau à peau. La performance physique n’est pas le but de ces séances qui font plutôt penser à de la gymnastique douce ; une occasion pour la jeune maman d’une remise en forme, d’une re-connaissance avec son corps. L’enfant n’est pas passif, il multiplie les sensations tactiles ; il découvre son corps... et les prémices de son autonomie future.

Par ailleurs, Janine Lévy, spécialiste du développement psychomoteur, a créé une méthode d’éveil par le jeu, pratiquée en crèche, depuis plusieurs années. À partir de l’observation de tout-petits en pleine activité, elle a codifié et mis au point des mouvements d’équilibre et de sollicitation des sens. Ce travail lui a également permis de définir des exercices psychomoteurs pour les enfants handicapés.

Depuis quelque temps on a vu s’ouvrir un peu partout des clubs de « gym » pour bébés. Les exercices sont toujours conçus comme des jeux auxquels les parents sont étroitement associés, une séance dure 45 minutes et réunit entre dix et quinze enfants. À leur disposition, des ballons géants pour se balancer, des tapis de couleur pour tourner et tournebouler, des tunnels pour crapahuter à loisir, des petits trampolines pour apprendre l’équilibre et des minibalançoires pour se bercer. Ici les bébés « travaillent » l’équilibre et la coordination des mouvements. Tout comme les « bébés nageurs », les exercices que l’on y pratique sont destinés à apporter aux nourrissons le plaisir de bouger leur corps : ils acquièrent ainsi plus de souplesse, plus d’habileté et un grand épanouissement, à condition de ne pas espérer ainsi en faire de futurs athlètes et de respecter leur rythme et leur fatigue.

Publicité

Publicité

Ailleurs sur le Web

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité