D’autres laits

Publicité
Publicité

Le lait maternisé se rapproche le plus possible du lait maternel, avec un taux de protéines faible, adapté au travail des reins et du foie du bébé. Les sels minéraux sont présents en petite quantité, particulièrement le sodium. Le seul sucre est le lactose, les graisses étant composées pour 40 % de graisses lactiques et pour le reste de graisses végétales. La teneur en acide linoléique est en revanche très augmentée. Certains de ces laits sont enrichis en taurine qui aide à l’absorption des graisses.

- Contre les allergies. Pour les enfants allergiques aux protéines du lait de vache, les chercheurs ont imaginé un lait premier âge hypoallergénique. Il s’agit d’un aliment lacté dont la phase protidique est exclusivement constituée de protéines solubles hydrolysées et dont l’hypoallergénicité est soigneusement contrôlée. Cet aliment lacté assure au nourrisson un juste équilibre nutritionnel avec, en particulier, un sucrage mixte (lactose/dextrine-maltose) et un enrichissement en acide linoléique, en fer et en vitamines conformes à la réglementation. Le lait hypoallergénique est de plus en plus recommandé en suite d’allaitement.

Publicité
- Contre les coliques. Les laits maternisés sont accusés, par certains pédiatres, d’être à l’origine d’intolérances digestives et responsables de ballonnements et de coliques. Pour remédier à ces inconvénients, les industriels ont mis au point les laits modifiés ou adaptés. Leur teneur en protides est légèrement augmentée et la composition en sucre est différente.

- Les différents laits. Les laits acidifiés, fermentés par des bactéries lactiques. Ces bactéries sont capables de dégrader le lactose au niveau intestinal. Ces laits sont donc recommandés pour les bébés souffrant de coliques, de ballonnements ou de constipation.

Les laits de soja : ils concernent tous les bébés qui présentent une intolérance vraie au lait de vache. Ils sont à base de protéines végétales, de lactose en faible quantité et de graisses modifiées.

Les laits sans lactose : ils sont destinés aux nourrissons qui souffrent d’une intolérance au lactose ou d’une diarrhée aiguë. Dans ce cas, on les donne pendant quinze jours, voire trois semaines jusqu’à la disparition des symptômes.

Publicité

Publicité

Contenus sponsorisés

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité