Corps étrangers

Publicité
Il s’agit le plus souvent de petits objets inhalés, survenant dans 80% des cas chez des enfants de 1 à 4 ans, c’est un accident domestique fréquent, en particulier en période de Noël.
Publicité

De quoi s’agit-il ?

Il s’agit le plus souvent de petits objets inhalés, survenant dans 80% des cas chez des enfants de 1 à 4 ans, c’est un accident domestique fréquent, en particulier en période de Noël.
Il peut également s’agir de corps étrangers dans l’oeil, dans le nez ou dans l’oreille.

Publicité
Un jouet ou un élément de petite taille ( cacahuète ) est parfois introduit dans la bouche en jouant et inhalé secondairement.

Lors de l’apéritif, les enfants avalent une poignée de ce dont ils raffolent, cacahuètes, amandes, divers biscuits. A l’occasion d’un rire, de pleurs, d’une poursuite, ils inhalent ce qu’ils ont dans la bouche. Les petits garçons sont le plus exposés à ce type d’accident entre 1 et 4 ans.
Avant 1 an, le corps étranger peut être introduit par un aîné.
L’inhalation d’un corps étranger se traduit par un étouffement.

Ce qu’il faut faire

L’enfant tousse violemment et devient tout rouge, il n’est pas en danger, il respire normalement. On peut encourager ses efforts de toux, qui feront évacuer l’objet.

Si l’enfant ne respire plus, ne tousse pas et devient bleu :

- urgence immédiate : appelez le 15 et, suivant l’âge, il faut pratiquer soit la manoeuvre de Mofenson, soit celle de Heimlich.

Ce qu’il ne faut pas faire

Si l’enfant respire, ne faire aucun geste, ne pas le faire vomir, ne pas le faire boire, ne pas le pendre par les pieds.

En cas d’asphyxie, il ne faut pas essayer de retirer le corps étranger à l’aveugle, au risque de l’enclaver plus profondément

Quand faut-il s’inquiéter ?

Ces manoeuvres peuvent et doivent être renouvelées sans limites, jusqu’à ce que l’enfant expulse le corps étranger et reprenne sa respiration.

Ces manoeuvres peuvent aussi entraîner des vomissements, attention aux fausses routes.

La reprise de conscience est rapide si la manoeuvre est entreprise sans retard.

On se saurait que trop vous encourager à apprendre ces manoeuvres auprès de secouristes diplômés.

MANOEUVRE DE MOFENSON

Technique facilement réalisable par un personnel sans connaissances médicales pour les enfants de 2 à 3 ans. L’enfant est couché en position ventrale sur la cuisse fléchie du sauveteur. Frapper violemment avec le plat de la main entre les deux omoplates. En cas d’échec, on peut recommencer ou passer à l’autre manoeuvre.

MANOEUVRE DE HEIMLICH

En position assisse de préférence, se placer derrière la personne, la ceinturer de ses deux bras et mettre ses deux poings au dessus de l’ombilic et au dessous des côtes.

Exercer une brusque pression dirigée du bas vers le haut et de l’avant vers l’arrière afin de produire une violente expiration.

Elle doit permettre de déplacer le corps étranger vers la bouche et de la faire cracher.

Ces manoeuvres peuvent être renouvelées sans limite.

Les manoeuvres peuvent provoquer des vomissements (fausses routes).

La reprise de conscience est rapide si la manoeuvre est effectuée sans retard.

Patient inconscient :

On s’assied à califourchon sur les cuisses de la victime. On place le talon d’une main sur le creux épigastrique et on la recouvre par l’autre main.
Pression brusque vers le bas et l’arrière, bras étendus.

Puis faire une désobstruction manuelle.

Si le personne est toujours inconsciente et respire normalement, il faut la placer en position latérale de sécurité. Dans le cas contraire il faut débuter les gestes de secours.

Publicité

Publicité

Ailleurs sur le Web

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité