Biberons et tétines

Publicité
La gamme est vaste, mais le choix pas si évident à première vue. Bien sûr, tous ces produits paraissent tellement pratiques et si jolis que vous vous sentez un peu perdue au moment du choix. Mais que privilégier dans ce matériel ? Une sélection s’impose.
Publicité

Matière, forme et saveur

En caoutchouc fin, les tétines ont subi de grandes transformations : d’une grande douceur, elles sont ventilées pour assurer au bébé une absorption régulière du lait. Aujourd’hui, elles sont pratiquement toutes en élastomère silicone, transparentes et lisses, pour éviter que les particules de poussières n’adhèrent à leur surface.

Publicité
Supportant toutes les stérilisations, elles sont imperméables à la salive, inodores et parfaitement hygiéniques . Ces tétines, dites physiologiques, sont destinées à dynamiser la succion de l’enfant. Leur forme et leur ouverture projetant le lait contre le palais freinent légèrement le débit et rendent la tétée plus active.

Du lait, pas de l’air...

De plus, cette tétine est souvent équipée d’une valve anti-retour : lorsque le bébé tète, la valve s’ouvre et le lait remplit la tétine ; lorsqu’il s’arrête, la valve se referme. La tétine restant pleine, le bébé peut recommencer à téter sans effort. Cette valve reproduit ainsi la fonction d’allaitement au sein maternel, limitant l’ingestion de l’air, source de coliques gazeuses ou de hoquets .


Elles sont percées de façon de plus en plus sophistiquée : au laser, de manière excentrée et à débit variable. Sur le plan pratique, il faut savoir que le caoutchouc a tendance à ramollir et à noircir à l’usage, alors que le silicone, lui, durcit sous l’effet des stérilisations à chaud. Côté saveur, ce dernier est le seul à être totalement neutre.

Du mini au maxi

Là aussi le choix est particulièrement étendu. En verre, en plastique ou en polycarbonate, tous les biberons se stérilisent sans problèmes et supportent aisément le micro-ondes, qu’il vaut mieux utiliser avec certaines précautions (attention au lait bouillant !). Il faut évaluer la température du lait avant de le donner à votre bébé.

La contenance normale d’un biberon est de 240 à 250 ml, il en existe de plus petits, souvent réservés aux jus de fruits ou à l’eau minérale entre les repas (il y en a même de tout prêts à l’emploi), et de plus grands, de 300 ml, pour les « grands bébés ». Avoir un minibiberon pour les jus de fruits peut être pratique, mais pas indispensable. Côté décors et formes, la plus grande fantaisie est autorisée .

Publicité

Publicité

Ailleurs sur le Web

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité