Publicité
Publicité

De manière générale, l’avocat perçoit des honoraires dont il vous communique le montant avant de prendre votre affaire. Ces honoraires sont libres et peuvent parfois être négociés.
Cependant, l’avocat ne peut pas déontologiquement descendre en-dessous d’un certain seuil (il n’a pas le droit de travailler à vil prix). Il faut savoir en outre que sur les honoraires que vous lui versez, l’avocat paye des cotisations et des charges très élevées (env. 60 % de sa rémunération en moyenne).

Vous êtes libre d’accepter ou non les honoraires fixés ; si vous refusez, vous pouvez aller voir un autre avocat.
Cependant, sachez que pour évaluer ses honoraires, en principe, l’avocat doit étudier un minimum votre dossier et en parler avec vous au cours d’une consultation : ce travail préalable est payant.

Les honoraires sont établis suivant la difficulté de l’affaire, le temps de travail à y consacrer, la réputation de l’avocat, le profit que vous pouvez tirer...
Vous devez également rembourser les frais que l’avocat engage pour votre affaire : frais de déplacement, droits de plaidoirie...

Si vous gagnez votre procès, une partie des honoraires de l’avocat vous sera remboursée par la partie adverse.
Si vous perdez votre procès, vous payez les honoraires de votre avocat et une partie de ceux de la partie adverse.

Par ailleurs, si vous avez des ressources insuffisantes pour rémunérer un avocat, vous pouvez bénéficier de l’aide juridictionnelle (c’est-à-dire que l’État prend en charge tout ou partie des honoraires de l’avocat).

Publicité

  • RégimeÉquilibré
  • RégimeHypocalorique
  • RégimeHyperprotéiné
  • RégimeIndex
    glycémique bas

Je maigris avec le régime
qui me convient !

 
cm
kg
* champs obligatoires
Publicité

Contenus sponsorisés

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité