Publicité
Publicité

L’arrêt de la cigarette n’est pas une question de volonté ! Un jour, on s’arrête non par volontarisme mais bien plutôt, comme nous allons le voir, pour avoir remplacé un automatisme par un autre ; les ex-fumeurs sont souvent surpris par la facilité du succès de leur tentative de sevrage.


Avec le Pr Molimard, nous allons schématiser le psychisme humain en trois partie distinctes :

- la première exprime ce qui est raisonnable, elle est douée de volonté,
- une autre exprime les besoins, les pulsions, son fonctionnement est " automatique ",
- la troisième exprime le sentiment, l’ordre affectif.

Ainsi, fumer résulte d’un compromis établi entre ces trois parties, dans lequel, le plus souvent l’acte automatique est dominant : or, la lutte de la seule volonté contre un automatisme se solde à terme par un échec. Pour s’arrêter, il faut pousser le " cerveau volontaire " à adopter une stratégie qui amènera le " cerveau automatique " à désapprendre le tabac puis à le refuser.

Vous pouvez être mûr sans le savoir, la seule solution, pour en prendre conscience, est d’essayer d’arrêter.

Donnez vous un véritable objectif, fixez-vous un but limité - tenir 24 heures - pour une véritable tentative d’arrêt. Deux situations peuvent se présenter : vous n’êtes pas mûr et une cigarette se consume déjà entre vos doigts. Au lieu de vous lamenter sur votre absence de volonté, de vous sentir coupable, dites-vous plutôt que vous n’avez pas encore réglé vos problèmes avec le tabac, réfléchissez et revenez à la charge, faites un nouvel essai.

En revanche, si vous tenez 24 heures, vous pouvez vous dire " si j’essayais 24 heures de plus ". Cette voix n’est pas celle de la volonté mais celle de la confiance que vous avez en votre propre réussite.

Et les jours d’arrêts vont s’accumuler. Mais tous les pièges ne sont pas déjoués pour autant.

La phase d’apprentissage actif commence alors.

Quand une situation vous appelle à fumer, dites vous qu’il vous faut apprendre à vivre cette situation sans tabac. Au bout de plusieurs tentatives, vous ne ressentirez plus cette assaut de désir, et le fameux réflexe de prendre une cigarette sera éteint.

Vous vous trouverez alors dans la situation de conquête exponentielle de liberté, et non dans la situation de victime passive, ce qui change tout.

Publicité

  • RégimeÉquilibré
  • RégimeHypocalorique
  • RégimeHyperprotéiné
  • RégimeIndex
    glycémique bas

Je maigris avec le régime
qui me convient !

 
cm
kg
* champs obligatoires
Publicité

Ailleurs sur le Web

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité