Publicité
Publicité

Lorsqu’on boit de l’alcool, plus on dépasse les limites indiquées, plus le risque est important. Il est donc conseillé :

Pour les consommations occasionnelles :
- pas plus de 4 verres standard en une seule occasion. Au-delà, le taux d’alcoolémie est dépassé : on ne peut ni conduire une voiture ni une machine.

Pour les consommations régulières :
- pour les femmes : pas plus de 2 verres standard par jour ;
- pour les hommes : pas plus de 3 verres standard par jour ;
- au moins un jour par semaine sans aucune boisson alcoolisées ;
- aucune boisson alcoolisée pendant l’enfance et la pré-adolescence, pendant une grossesse, lorsqu’on conduit un véhicule, quand on travaille sur une machine dangereuse, quand on exerce des responsabilités qui nécessitent de la vigilance, quand on prend certains médicaments.

Effets et dangers de l’alcool

L’alcool n’est pas digéré : il passe directement du tube digestif aux vaisseaux sanguins. En quelques minutes, le sang le transporte dans toutes les parties de l’organisme.

L’alcool relaxe et désinhibe ; par conséquent, dans un premier temps, il facilite les relations. A court terme et lorsqu’il est consommé à des doses importantes, l’alcool provoque un État d’ébriété et peut entraîner des troubles digestifs, des nausées, des vomissements... Ces effets exposent à des pertes de contrôle de soi, une diminution de la vigilance qui sont souvent responsables d’accidents de la circulation, d’accidents du travail, et, parfois, de passages à l’acte comme le suicide ou l’homicide. Cet État entraîne souvent des comportements de violence chez l’usager (agressions sexuelles, suicides). L’usager en État d’ébriété s’expose aussi à des agressions puisqu’il n’est plus en État de se défendre.

A plus long terme, l’usager risque de développer de nombreuses pathologies : cancers (de la bouche, de la gorge, de l’œsophage, de l’intestin), maladies du foie (cirrhose) et du pancréas, troubles cardio-vasculaires, maladies du système nerveux et troubles psychiques (anxiété, dépression, troubles du comportement).

En 1996, on comptait en France 23 438 décès directement liés à la maladie alcoolique chronique : 2 081 par cancers des voies aérodigestives supérieures, 8 960 par cirrhose du foie et 2 397 par psychose et dépendance alcoolique. Les hommes sont plus touchés (7,2 % des décès masculins) que les femmes (1,9 %).
L’alcool intervient comme facteur favorisant dans plus de 20 000 autres décès : accidents sur la voie publique, suicides, cancers (du foie, du pancréas, du colon), maladies cardiaques. L’alcool est ...également facteur favorisant ou déclenchant dans 60 % des homicides, 35 % des accidents mortels de la route et 20 % des accidents domestiques.

  • RégimeÉquilibré
  • RégimeHypocalorique
  • RégimeHyperprotéiné
  • RégimeIndex
    glycémique bas

Je maigris avec le régime
qui me convient !

 
cm
kg
* champs obligatoires
Publicité

Ailleurs sur le Web

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité