Publicité
Publicité

L’objectif de ces méthodes est l’obtention de l’abstinence.


Les substituts nicotiniques administrés pendant le sevrage ont fait la preuve de leur efficacité. Il est souhaitable que l’utilisation de ces médicaments s’intègre dans le cadre d’une prise en charge comportant un soutien psychologique. Les médicaments de substitution nicotinique sont vendus en France sous deux formes :

- La gomme à mâcher dosée à 2 mg, disponible sans ordonnance, ou dosée à 4 mg, distribuée uniquement sur prescription.
- Le timbre transdermique qui délivre 7, 14 ou 21 mg de nicotine en 24 heures, ou encore 5, 10 ou 15 mg sur 16 heures.

Publicité

Il est bien sûr formellement contre-indiqué d’associer gommes et patch ou d’utiliser conjointement l’un de ces substituts avec la cigarette.

L’efficacité des thérapies comportementales pour le sevrage tabagique est difficile à évaluer compte tenu de la diversité des pratiques.

L’acupuncture et l’homéopathie ont été évaluées mais la qualité méthodologique des études disponibles semble faible ; des résultats contradictoires ne permettent pas de tirer des conclusions fiables.

Publicité

Pour toutes ces méthodes il est difficile de faire la part entre l’effet placebo et l’effet spécifique, propre à chaque méthode.

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité