Publicité
Publicité

- environ 20% des adultes de 18 à 75 ans (plus de 8 millions de personnes) déclarent consommer de l’alcool tous les jours. Les consommateurs quotidiens sont pour les trois quarts des hommes.
- 8 à 10% des adultes (soit environ 3,5 millions de personnes) déclarent avoir une consommation excessive d’au moins 5 verres par jour (dommages potentiels pour la santé, personnes en situation de dépendance ou évoluant vers cette situation). Là aussi, ce comportement concerne très majoritairement les hommes (de 4 à 6 hommes pour 1 femme).
- Un jeune de 12 à 19 ans sur quatre (prés d’un million de jeunes) consomme de l’alcool au moins une fois par semaine. Chez les 16-17 ans, 12% des garçons et 5% des filles déclarent consommer de l’alcool plus d’une fois par semaine.
- Un peu plus d’un quart des 12-19 ans a déjà été ivre au cours de la vie, les garçons plus que les filles (34,2 % contre 21,6 %). Ce comportement progresse fortement avec l’âge.
- L’âge moyen de la première ivresse est de 15 ans et demi sans différence significative entre les garçons et les filles. La quantité d’alcool absorbée au cours de la dernière ivresse est en moyenne de 9,5 verres (11,2 pour les garçons et 6,8 pour les filles).
- 40 000 personnes sont venues consulter pour la première fois les structures spécialisées pour les personnes en difficulté avec l’alcool en 1997. Parmi elles, les deux tiers sont considérées comme alcoolo-dépendantes.
- La moralité imputable à l’alcool se situe entre 40 000 et 50 000 morts par an (chiffre minimal), ce qui représente prés de 10 % de la moralité toutes causes confondues.
- On constatait la présence d’une alcoolémie illégale dans un accident mortel sur trois en 1995.
- Les contrôles d’alcoolémie ont conduit à 132 000 tests positifs en 1996. Cette même année, les tribunaux ont prononcé 97 000 condamnations pour conduite en État alcoolique et 5 000 condamnations pour atteinte corporelle provoquées par conducteur en État alcoolique dont environ 500 homicides involontaires.
- 93 milliards de francs ont été dépensés par les ménages français en 1997 pour l’achat de boissons alcoolisées. Ce montant ne comprend pas les dépenses effectuées dans les hôtels, cafés et restaurants qui restent difficiles à évaluer.

Tendance statistique : amorcée au début des années 60, la tendance à la diminution des quantités d’alcool consommées en moyenne par habitant, liée à la forte diminution de la consommation quotidienne de vin, s’est poursuivie jusqu’au milieu des années 90 (derniers chiffres connus). En revanche, les quantités consommées d’alcools forts ont augmenté. Chez les jeunes, on note une tendance à l’augmentation de la consommation de boissons alcoolisées et du nombre d’ivresses dans l’année.

Sources :
- Les personnes en difficulté avec l’alcool, Rapport des professeurs Reynaud et Parquet - CFES, 1998
- OFDT - Drogues et toxicomanies, indicateurs et tendances, 1999

  • RégimeÉquilibré
  • RégimeHypocalorique
  • RégimeHyperprotéiné
  • RégimeIndex
    glycémique bas

Je maigris avec le régime
qui me convient !

 
cm
kg
* champs obligatoires
Publicité

Ailleurs sur le Web

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité