Transit intestinal trop rapide : comment le ralentir

Publicité

Si constipation et transit intestinal lent sont monnaie courante, on entend moins souvent parler du transit intestinal trop rapide qui peut représenter lui aussi un véritable problème pour ceux qui en souffrent. De la nécessité d'aller aux toilettes après les repas en passant par la déshydratation dans les cas les plus graves, il est important de trouver rapidement un moyen de remédier à ces dysfonctionnements.

Publicité

© Fotolia

Les symptômes du transit intestinal trop rapide

Un transit intestinal accéléré peut être dû à une gastro-entérite bactérienne ou virale pour laquelle il convient de consulter un médecin généraliste, en particulier lorsqu'elle touche les enfants et les personnes âgées.
Hors gastro-entérite, un transit intestinal trop rapide peut se manifester par différents symptômes comme des maux de ventre après les repas, des diarrhées, une fréquence et un volume de selles importants ou encore un horaire matinal ou postprandial.

Publicité
Les conseils hygiénodiététiques à suivre

Lorsque la situation pose problème, des solutions existent pour combattre ce transit intestinal perturbé. En premier lieu, il est conseillé de consulter son médecin généraliste pour éliminer tout fâcheux diagnostic. Ensuite, on veille à respecter les règles d'hygiène élémentaire (se laver les mains avant de toucher les aliments…) et les dates de péremption.
Enfin, on boit régulièrement et suffisamment (en évitant les eaux minérales riches en magnésium) et l'on mise sur l'alimentation elle-même en privilégiant les viandes maigres, le poisson, les œufs, les féculents, les huiles végétales crues, certains fruits et légumes (banane, pomme, coing, pomme de terre, carotte, betterave…) et ce, au détriment des viandes grasses, de la charcuterie, des produits laitiers, des matières grasses cuites, des produits trop sucrés et des fruits secs.

Publicité

Publicité

Ailleurs sur le Web

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité