Reflux gastro-œsophagien : 3 aliments à éviter

Reflux gastro-œsophagien : 3 aliments à éviter

Brûlures d’estomac, toux, maux de gorge, inflammation du larynx, mauvaise haleine… Tous ces symptômes sont les signes classiques de reflux gastro-œsophagien, autrement dit de remontées d’acides gastriques vers l’œsophage. Étroitement lié à l’alimentation, le RGO se manifeste surtout après les repas. Voici 3 aliments à bannir si vous voulez suivre un régime alimentaire spécifique.

Publicité
Publicité

Les matières grasses favorisent le reflux gastro-œsophagien

Les aliments riches en matières grasses stimulent la sécrétion d’acides au sein de l’estomac et sont, par conséquent, à éviter. Ils incluent notamment les charcuteries, le lait et autres produits laitiers tels que le fromage et les yaourts. Le chocolat doit être également mis de côté jusqu’à l’amélioration des symptômes, surtout le chocolat au lait.

Publicité

Les agrumes, ennemis de l’estomac

Les agrumes frais et leur jus doivent être exclus de votre alimentation si vous souffrez de RGO. La vitamine C qu’ils contiennent favorise elle aussi l’acidité gastrique et les remontées vers l’œsophage. Les agrumes les plus connus et les plus consommés sont les oranges et les citrons. Vous devez également bannir les clémentines, les mandarines, les pamplemousses, les bergamotes et les limes.

Boissons déconseillées en cas de reflux gastro-œsophagien

Publicité
Très souvent, le reflux gastro-œsophagien est provoqué ou amplifié par des liquides. Il existe trois principaux types de boisson à éviter : les boissons à base de théine ou de caféine (thé, café), l’alcool et les boissons gazeuses (sodas). Ces dernières provoquent des ballonnements et affectent le fonctionnement du sphincter gastro-œsophagien, dont le rôle consiste à empêcher l’acide gastrique de remonter vers l’œsophage. Les boissons alcoolisées agissent aussi sur le sphincter en entraînant son relâchement.
Publicité

Ailleurs sur le Web

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité
Publicité