La toux est-elle un signe de reflux gastro-oesophagien ?

Publicité

Les reflux gastro-œsophagiens (RGO) sont des pathologies bénignes extrêmement fréquentes, en particulier chez les nourrissons. Cette remontée du contenu de l’estomac dans l’œsophage concerne néanmoins 30 % des adultes. Mais comment savoir les identifier ? Quel lien y a-t-il entre reflux gastro-œsophagiens et toux ? Au final, la toux est-elle un signe de reflux gastro-œsophagien suffisamment significatif ?

Publicité

© Istock

Reflux gastro-œsophagien et toux

Pourquoi évoque-t-on la toux dans le cadre d’un RGO, un trouble qui touche en principe uniquement le système digestif (estomac et œsophage) ? Pour bien le comprendre, il faut savoir qu’au cours du RGO une partie du contenu de l’estomac va remonter dans l’œsophage. Si la digestion a déjà commencé, de l’acide gastrique très corrosif en fera partie. C’est ce qui entraîne des brûlures puisque la muqueuse de l’œsophage n’est pas faite pour supporter une telle acidité. Lorsque des gouttelettes d’acide passeront malencontreusement dans les bronches, elles vont également les irriter, ce qui entraînera une toux, un symptôme qui peut parfois passer inaperçu, car on ne fait pas toujours le lien avec un RGO.

Publicité
La toux est-elle un signe de reflux gastro-œsophagien ?

A elle seule, la toux ne peut pas être un signe de reflux gastro-œsophagien suffisant puisque de nombreuses autres pathologies peuvent en être responsables. Elle peut toutefois être un signe d’appel si elle intervient la nuit et qu’elle s’associe à d’autres symptômes plus significatifs tels que des brulures localisées derrière le sternum ou au niveau de l’estomac (hypochondre gauche) après les repas et des remontées acides.

Publicité

Publicité

Contenus sponsorisés

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité