Gastro-entérite : l'alimentation qui aggrave les symptômes

Publicité

Chaque année, la gastro-entérite frappe au cœur de l'hiver. Elle est caractérisée par des diarrhées, des vomissements, parfois l'un ou les deux symptômes. L'alimentation devient alors compliquée. En cas de gastro-entérite, il est indispensable de modifier son alimentation afin d'arrêter les troubles digestifs.

Publicité

© Fotolia

Les aliments à éviter en cas de gastro-entérite

Si certains aliments sont bénéfiques lors d'un épisode de gastro-entérite, d'autres ne font qu'empirer les diarrhées et les vomissements. Il est déjà important de se laisser guider par ses envies. Si un aliment déclenche des nausées, il est inutile d'insister. Pendant la gastro-entérite, les intestins sont particulièrement sensibles et irrités. Les matières grasses, le lait et les produits laitiers, les crudités, les fruits crus, le maïs, les agrumes, les épices et la viande sont ainsi à éviter en cas de gastro-entérite. Ils sont peu digestes, surtout dans ces conditions.

Publicité
Les aliments à privilégier en cas de gastro-entérite

Dès les premiers signes de gastro-entérite, il faut bien s'hydrater. On boit le plus d'eau possible pour compenser les pertes que subit l'organisme. Les bouillons sont très légers à digérer et sont également de bonnes sources d'hydratation. Au poulet ou aux légumes, c'est au choix de chacun. Les carottes, les bananes, les pommes de terre, les poivrons, le pamplemousse, le melon et l'ananas sont des fruits et légumes indiqués en cas de gastro-entérite. Pour arrêter les diarrhées, le riz blanc et les pâtes ont aussi de bons effets.

Publicité

Publicité

Contenus sponsorisés

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité