Constipation chronique : la faute au gluten ?

Ballonnements, douleurs articulaires, nausées, mais aussi constipation. Nombreux sont les maux que l'on associe désormais au gluten. Mais la constipation chronique est-elle nécessairement le symptôme d'une sensibilité ou d'une allergie au gluten  ? 

Publicité
Publicité

Constipation chronique : on teste le sans gluten

Sans être officiellement atteint d'une maladie cœliaque, il arrive que l'on soit tout de même sensible au gluten et la constipation est l'un des désagréments que l'on peut rencontrer. Pour y voir plus clair, on élimine le gluten durant un ou deux mois en supprimant de son alimentation le blé, l'épeautre, le seigle, le kamut, le petit épeautre (attention aussi à l'avoine et au quinoa) et leurs dérivés. On privilégie la pomme de terre, la patate douce, le millet, le maïs, le sarrasin, et on réintroduit le gluten progressivement pour observer s'il est à l'origine de nos désagréments.

Publicité
Constipation : on change ses habitudes alimentaires

Le gluten n'est pas toujours la cause de nos problèmes de constipation chronique. Après avoir consulté son médecin généraliste pour éliminer tout fâcheux diagnostic, on opte pour un rééquilibrage alimentaire. On mange à heures fixes, on pense à boire régulièrement et suffisamment et on mise sur les produits frais, le fait maison et la cuisson vapeur. On profite aussi des bienfaits des aliments anti-constipation riches en fibres comme les fruits et légumes frais, les fruits secs, les oléagineux, les céréales complètes et le son d'avoine.

Publicité

Publicité

Ailleurs sur le Web

Publicité