Colopathie aigüe : définition

Colopathie aigüe : définition©iStock

Une colopathie est une maladie du côlon. On parle souvent de la colopathie fonctionnelle ou colite spasmodique, mais on connaît moins la colopathie aigüe grave (CAG).

Publicité
Publicité

Qu'est-ce que la colopathie aigüe ?

La colopathie aigüe ou colite aigüe grave (CAG) est une maladie grave qui doit être diagnostiquée et traitée rapidement. C'est une inflammation de l'intestin. Cette maladie est souvent une complication d'une maladie inflammatoire chronique intestinale (MICI) : la rectocolite hémorragique. On la retrouve également chez les patients atteints d'une colite infectieuse ou de la maladie de Crohn. Cette maladie peut évoluer vers un cancer de l'intestin et peut parfois être mortelle. C'est une maladie handicapante qui constitue une urgence chirurgicale.

Les symptômes de la colopathie aigüe

On retrouve les mêmes symptômes que pour la colopathie fonctionnelle, c'est-à-dire des douleurs au ventre, des ballonnements, des alternances de diarrhée et de constipation. Ces symptômes peuvent apparaître par crise, mais contrairement à la colopathie fonctionnelle, ils durent depuis plusieurs années, ne cèdent pas aux traitements médicamenteux, et sont souvent associés à une maladie inflammatoire chronique des intestins. Ces symptômes sont également accompagnés d'une altération générale de l'état de santé.

Le diagnostic de la colite aigüe grave

Publicité

Un bilan sanguin et un examen endoscopique sont les méthodes qui vont permettre de poser le diagnostic de colite aigüe grave et d'éliminer toute autre maladie. L'examen endoscopique permet de mettre en évidence les lésions spécifiques à la colite aigüe grave telle qu'une inflammation importante de la muqueuse intestinale, des ulcérations, des nécroses et des diverticules.

Le traitement de la colite aigüe grave

Le traitement a pour but de limiter l'inflammation par l'administration de médicaments corticoïdes. Une mise au repos du système digestif peut être nécessaire, et dans ce cas, on aura recours à une alimentation par voie parentérale. La chirurgie (colectomie) est souvent le seul traitement efficace pour sauver la vie du patient.

Publicité

Publicité

Ailleurs sur le Web

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité
Publicité