Coliques néphrétiques : quels sont les premiers symptômes ?

Publicité

Vous ressentez une douleur brutale dans le bas du dos, qui s’étend à l’abdomen ? Vous pourriez être victime d’une colique néphrétique. Causé par une obstruction urinaire, ce syndrome est très douloureux. Apprenez à reconnaître les premiers symptômes des coliques néphrétiques, et s’ils apparaissent, consultez immédiatement votre médecin pour éviter les complications.

Publicité

Une douleur lombaire "frénétique", premier symptôme des coliques néphrétiques

La colique néphrétique est parfois appelée "frénétique", car elle entraîne une douleur vive dans le bas du dos, sur un côté, qui secoue le patient. Certaines personnes la qualifient même d’atroce, car ils ne parviennent pas à la soulager, même en changeant de position. La douleur diffuse vers le ventre et les organes génitaux.

Publicité
Les autres symptômes des coliques néphrétiques

La douleur est souvent accompagnée de troubles digestifs, comme des nausées et des vomissements. Les troubles urinaires sont également fréquents. Le patient a souvent envie d’uriner, il ressent une douleur ou une brûlure pendant la miction. Parfois, du sang est présent dans l’urine.

Causes et traitement des coliques néphrétiques

Les coliques néphrétiques sont provoquées par une obstruction urinaire. Dans la plupart des cas, cette obstruction est due à un calcul, mais une tumeur ou un hématome peut aussi en être la cause responsable. Le traitement juste après la crise repose sur les antalgiques, les anti-inflammatoires et les anti-spasmodiques. Le patient ne doit pas consommer de boissons. Le traitement de fond varie en fonction de la cause responsable de l’obstruction.

Publicité

Publicité

Ailleurs sur le Web

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité