Coliques néphrétiques : le mal de ventre un des symptômes ?

Publicité

Quand un calcul, qui est comme un petit caillou, bloque les voies urinaires, cela déclenche des coliques néphrétiques. Celles-ci sont caractérisées par de violentes et soudaines douleurs localisées dans la région des reins et au niveau du ventre.

Publicité

© Fotolia

Mal de ventre, est-ce une colique néphrétique ?

Les maux de ventre peuvent avoir de nombreuses causes, l'une d'entre elles étant les coliques néphrétiques. Il est parfois difficile de savoir si un mal de ventre est dû à des coliques néphrétiques, mais certains symptômes associés peuvent y faire penser. La douleur ne débute pas dans le ventre mais au niveau des reins, puis se diffuse au ventre. C'est une douleur très intense décrite comme un coup de poignard. Les coliques néphrétiques se manifestent en séries douloureuses pouvant durer plusieurs heures. Généralement, la crise peut s'accompagner de vomissements, mais pas toujours de fièvre. Et les mictions sont difficiles malgré une forte envie d'uriner.

Publicité
Comment soulager une colique néphrétique ?

Un premier geste simple à accomplir quand on pense qu'une colique néphrétique est la cause de son mal de ventre est de boire beaucoup. Une consultation chez le médecin s'avère nécessaire pour obtenir un traitement antispasmodique et antidouleur. Il arrive fréquemment que le calcul s'expulse de lui-même au moment d'uriner dans les heures, voire les jours, qui suivent la crise. Mais il est également possible qu'une intervention médicale soit nécessaire, soit par destruction du calcul au laser, soit par chirurgie.

Publicité

Publicité

Contenus sponsorisés

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité