Colique néphrétique : l'alimentation en cause ?

Les coliques néphrétiques sont une obstruction des voies urinaires par un calcul qui ressemble à un petit caillou. Certains aliments peuvent favoriser la formation des calculs rénaux, et d'autres les éviter. 

Publicité
Publicité

© Fotolia

Coliques néphrétiques : les causes alimentaires

Les coliques néphrétiques sont dues à différents facteurs parmi lesquels l'alimentation. En effet, certains aliments sont de vrais créateurs de calculs rénaux. Les principaux ennemis des reins sont les graisses et le sel. Les aliments riches en calcium sont aussi néfastes si vous êtes sujet(te) aux coliques néphrétiques. On peut citer parmi ceux-ci, mis à part le lait et les produits laitiers, la betterave, les épinards, le cacao, le vin blanc, les fruits rouges, les abats, les fruits secs et les blettes. Le sucre et les sodas sont également à éviter, ainsi que les protéines animales. Les graisses s'accumulent sur les parois urinaires, et le calcium s'y niche et s'y solidifie.

Publicité

Coliques néphrétiques : les bienfaits alimentaires

Publicité

Si certains aliments ne sont pas recommandés ou sont à limiter chez les personnes sujettes aux coliques néphrétiques, d'autres ont la capacité d'en diminuer les risques. Ainsi, les aliments riches en potassium peuvent réduire la formation de calculs rénaux. Les plus grandes sources de potassium sont les bananes, les pommes de terre et les avocats. Boire beaucoup est également primordial, en privilégiant des eaux minérales enrichies en potassium et faibles en calcium. Le jus de citron a aussi de très bons résultats sur les coliques néphrétiques.

Publicité

Contenus sponsorisés

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité