Cirrhose biliaire secondaire : symptômes

Publicité

Associée dans l’opinion publique à la consommation excessive et prolongée d’alcool, la cirrhose est une maladie du foie aux conséquences irréversibles qui peut aussi être provoquée par d’autres facteurs que l’alcoolisme. En cas de cirrhose biliaire secondaire, quels sont les symptômes ? 

Publicité

Cirrhose biliaire secondaire : quelles sont les causes ?

La cirrhose biliaire secondaire est aussi dénommée cirrhose cholestatique. Elle est provoquée par la présence, dans les canaux qui permettent l’évacuation de la bile du foie, d’un obstacle total ou partiel. Celui-ci s’oppose à l’expulsion normale de la bile. Le foie gonfle et devient jaune, granuleux, et certaines zones sont même irrémédiablement détruites. Les causes d’une cirrhose biliaire secondaire ne sont pas liées à l’alcool, mais à des calculs, des plaies, des fibroses ou des tumeurs.

Publicité
Cirrhose biliaire secondaire : quels symptômes ?

Les symptômes de la cirrhose biliaire secondaire sont similaires à ceux de la cirrhose biliaire primitive, sachant que celle-ci reste pendant plusieurs années (5 à 6 ans) asymptomatique, c’est-à-dire qu’elle n’engendre aucun signe pouvant alerter le patient. La cirrhose biliaire secondaire se manifeste par un ictère (démangeaisons provoquées par un dysfonctionnement des nerfs situés au niveau de la peau qui se transforment en jaunisse), une pigmentation anormale de la peau exposée au soleil, une grande fatigue, une fièvre modérée, des douleurs abdominales, voire des problèmes de thyroïde. Elle est parfois difficile à diagnostiquer car elle peut être confondue avec d’autres maladies hépatiques.

Publicité

Publicité

Ailleurs sur le Web

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité