Publicité
Publicité

Afin de maintenir une surveillance morale sur la sexualité des individus, d’un bout à l’autre de leur existence, la collectivité impose une tutelle particulière à chaque tranche d’âge : interdit de la masturbation pour les plus jeunes, menaces des grossesses non désirées et des contaminations pour les adolescents et, en direction des plus âgés, réduction de l’éventail des rituels érogènes.

Comment peut-on supposer que les courants d’opinion vont à contresens des attentes des personnes âgées alors que tant de moyens médiatiques sont déployés pour banaliser le sujet et que les progrès de la Médecine apportent leur contribution thérapeutique ?

Publicité
La manœuvre est insidieuse. Le silence est rompu plus souvent qu’autrefois, certes, mais n’est-ce pas pour aboutir au renforcement du statut quasi fétichiste du coït ? Pratique universelle, de toute évidence, le coït pose plus de problèmes qu’il n’offre de dédommagements.

Toute la rhétorique populaire et scientifique, qui ne prône coûte que coûte qu’un maintien des érections et une perméabilité vaginale comme idéal du couple âgé, exerce en fin de compte une pression normative qui pénalise les célibataires, les maladroits et les malades.

Dr Jacques Waynberg

Les corps font de la résistance

Le bonheur médicalement assisté ?

Retour accueil dossier

Publicité

  • RégimeÉquilibré
  • RégimeHypocalorique
  • RégimeHyperprotéiné
  • RégimeIndex
    glycémique bas

Je maigris avec le régime
qui me convient !

 
cm
kg
* champs obligatoires
Publicité

Contenus sponsorisés

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité