Violette odorante

Violette odorante

Les plantes les plus consultées

Nom latin: 

Viola odorata

Nom(s) vulgaire(s): 

Violette de mars, fleur de mars, violette des haies, viole de carême, herbe de la trinité.

Famille: 

Violacées

Période de récolte: 

Toute l’année.

Violette odorante : Propriétés

Les fleurs de la violette odorante sont appréciées pour leur activité expectorante (elles dégagent les voies respiratoires), sudorifique (elles font transpirer) et émolliente (elles adoucissent et détendent la peau). Elles sont indiquées dans le traitement de la toux, des bronchites, des angines, de la grippe et de la fièvre. La racine, consommée en grande quantité, provoque des vomissements. Ses feuilles, qui ont un effet purgatif, sont employées pour lutter contre la constipation et certaines affections digestives ou urinaires (inflammations, ulcères). Cette plante agit également contre les gerçures des seins.

Publicité

Violette odorante : Histoire

Au Moyen Âge, la violette odorante était utilisée pour ses propriétés aphrodisiaques. On mélangeait ses fleurs avec celles de la lavande officinale, que l’on cousait ensuite dans les oreillers. Elle est aujourd’hui le symbole de Toulouse, qui célèbre la violette tous les ans au mois de février.

Violette odorante : Comment la reconnaître?

La violette odorante est une petite plante vivace et rampante qui mesure entre 5 et 15 cm. Présente en Europe, en Asie et en Afrique du Nord, elle pousse surtout dans les bois, dans les champs et dans les haies. Ses fleurs parfumées apparaissent au printemps. Elles peuvent être violettes, blanches, bleues ou roses.

Violette odorante : Parties utilisées

Les fleurs, les feuilles et les racines.

Violette odorante : Posologie

En usage interne

Pour dégager les voies respiratoires.
Décoction : Placer la racine sous de l’eau froide. Faire bouillir 1 cuillère à café pour 1 tasse d’eau pendant 5 minutes.
Ou
Potion expectorante : Faire bouillir 5 g de racine pour 150 g d’eau pendant 15 minutes. Filtrer et ajouter 50 g de sirop de fleurs.
Prendre une cuillère à soupe toutes les deux heures.
Pour soulager la toux.
Infusion : Mélanger 50 g de fleurs de violette odorante et 50 g de fleurs de coquelicot. Faire bouillir 1 cuillère à café pour 1 tasse d’eau. Laisser infuser pendant 10 minutes et ajouter du miel.
Boire 2 tasses par jour (1 tasse pour les enfants de moins de 5 ans).
Pour provoquer des vomissements.
Décoction : Placer la racine sous de l’eau froide. Faire bouillir 3 à 4 cuillères à café pour 1 tasse d’eau pendant 5 minutes.
Ou
Poudre de racine : 1 à 5 g.
Contre la constipation.
Suc des feuilles : 50 g.

En usage externe
Contre les gerçures des seins
Cataplasmes : Placer les feuilles dans de l’eau froide, les faire bouillir et les placer entre deux linges. Appliquer directement sur les lésions.
Ou
Appliquer les feuilles fraîches broyées.

Violette odorante : Précautions d\'emploi

Les feuilles et la racine de violette odorante sont contre-indiquées pendant la grossesse et l’allaitement. Attention : Les plantes ne sont pas des remèdes anodins. Ne jamais dépasser les doses indiquées.

Publicité

Publicité

Ailleurs sur le Web

Publicité
Publicité