Saule

Nom latin: 

Salix alba

Nom(s) vulgaire(s): 

Saule blanc, saule commun , saule argenté, osier blanc, obier

Famille: 

Salicacées

Période de récolte: 

Mars (écorce), mai (châtons).

Saule : Propriétés

Riche en salicosides (substance analgésique), le saule blanc possède des propriétés anti-inflammatoires, anti-douleurs, anti-rhumatismes et anti-fiévreux. Il peut ainsi être prescrit en cas de grippe, de maux de tête ou d’états douloureux. Un essai publié en 2001 et mené auprès de 210 personnes souffrant de douleurs lombaires chroniques a démontré que la prise de la plante avait soulagé ces douleurs au bout d’un mois (1). D’autres recherches en 2008 ont avancé que l’extrait de saule était aussi efficace que des médicaments anti-inflammatoires pour réduire les douleurs de l’arthrose du genou et de la hanche (2). Par ailleurs, le saule blanc peut avoir une action bénéfique en cas de spasmes utérins, d’insomnie, d’ulcérations et de blessures.

Publicité
Saule : Etudes scientifiques

(1) Chrubasik S, Eisenberg E, et al. Treatment of low back pain exacerbations with willow bark extract: a randomized double-blind study.Am J Med 2000 Jul;109(1):9-14.
(2) Beer AM, Wegener T. Willow bark extract (Salicis cortex) for gonarthrosis and coxarthrosis - Results of a cohort study with a control group. Phytomedicine. 2008 Sep 22.

Saule : Histoire

Les bienfaits médicinaux du saule blanc étaient déjà connus des médecins grecs, arabes et chinois (Ve siècle avant J-C.) qui l’employaient contre les maux de tête, les rhumatismes ou encore la fièvre. Au Moyen-Age, la plante était utilisée en Europe pour soulager les vomissements, soigner les verrues et la baisse de désir sexuel. C’est un pharmacien français, Pierre-Joseph Leroux, qui, en1828, révéla la présence de salicine dans l'écorce de saule comme principe actif de la plante.

Saule : Comment la reconnaître?

Le saule est un arbre pouvant atteindre 25m de haut. On le trouve en Europe, en Asie mineure et centrale et en Amérique du Nord, surtout dans les lieux humides. Le tronc possède une écorce crevassée, aux rameaux flexibles et aux feuilles dentées, vertes sur le dessus et blanches sur le dessous. Les fleurs, jaunes ou verdâtres, sont groupées en épis long et pendant (on parle de «châton»).

Saule : Parties utilisées

L’écorce des tiges et les châtons.

Saule : Posologie

En usage interne

Contre les états fiévreux et/ou douloureux, les maux de tête, les rhumatismes

Décoction : 2 à 3g d’écorces pour 1 tasse d’eau. Faire bouillir pendant 10 min et filtrer. Boire 3 tasses par jour, avant chacun des principaux repas.

Ou

Gélules de poudre dosées à 260mg d’écorce : 3 par jour avec un verre d’eau avant chaque repas.

Ou

Teinture-mère : 40 gouttes d’écorce dans un verre d’eau, 3 fois par jour.

Contre spasmes utérins, l’insomnie

Infusion : 5g de chatons pour 1 tasse d’eau bouillante, infuser 10 min, filtrer. En cas de spasmes utérins, 1 tasse avant chacun des 3 principaux repas. En cas d’insomnie, 1 tasse au coucher.

En usage externe

Contre les ulcérations, les blessures

Compresses : Imbiber un linge de la décoction indiquée ci-dessus. Appliquer 2 ou 3 fois par jour.

En cas de persistance des symptômes, consultez un médecin.

Saule : Précautions d'emploi

La prise de saule est contre-indiquée en cas d’asthme, de traitement anticoagulant, d’ulcère, d’allergie aux salicylates et de troubles cardiaques. Mieux vaut aussi l’éviter en cas de cancer du sein. Demandez conseil à un médecin.


Attention : Les plantes ne sont pas des remèdes anodins. Ne jamais dépasser les doses indiquées.

Publicité

Saule : Maladie(s) associée(s): 

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité