Quinquina rouge

Nom latin: 

Cinchona succirubra

Nom(s) vulgaire(s): 

Quina, poudre des jésuites

Famille: 

Rubiacées

Période de récolte: 

Septembre, octobre, novembre.

Quinquina rouge : Propriétés

Le quinquina rouge fait partie de la grande famille des quinquina (Cinchona) qui compterait environ 30 espèces différentes. Son écorce est réputée pour stimuler les sécrétions digestives et l’appétit. Elle possède aussi un effet anti-infectieux, d’où sa prescription en cas d’état grippal, et astringent. Cette propriété en fait un traitement précieux en cas d’escarres et de plaies atones (stabilisées). Enfin, la plante contient de la quinine et de la quinidine réputée pour soigner la fièvre (notamment en cas de paludisme) et les troubles du rythme cardiaque comme l'arythmie (1)…

Publicité
Quinquina rouge : Etudes scientifiques

(1) Antimalarial and antiarrhythmic activity of plant extracts. I. Cinchona and quinine in Plasmodium berghei in immature rats. Aviado DM, Rosen R, Dacanay H, Plotkin SH. Med Exp Int J Exp Med. 1969;19(2):79-94.

Quinquina rouge : Histoire

Le quinquina est originaire de la Cordillère des Andes. On le trouve ainsi en Colombie, en Bolivie, surtout dans les montagnes, entre 600 et 3500 mètres d'altitude. Les propriétés antipaludiques de son écorce ont commencé à être connues en Europe vers 1630 grâce aux Jésuites du Pérou qui en ramenaient à Rome. C'est en 1817 que deux pharmaciens français auraient isolé pour la première fois la quinine à partir des écorces de quinquina rouge. La quinine aurait été fabriquée et vendue vers 1830. C'est un Français, Wedell, qui aurait rapporté en 1837 des graines de quinquina rouge en France au Muséum national d'histoire naturelle pour les faire germer.

Quinquina rouge : Comment la reconnaître?

Le quinquina rouge est un petit arbre pouvant atteindre plus de 20m de haut. Il porte de longues feuilles opposées, légèrement rougeâtres sur la face inférieure. Les fleurs sont rose clair et possèdent une corolle en tube. L’extérieur de l’écorce est gris ou gris-brun, avec des tâches claires. L’intérieur est brun rougeâtre voire jaune.

Quinquina rouge : Parties utilisées

L’écorce.

Quinquina rouge : Posologie

En usage interne

Contre le manque d’appétit, l’asthénie, les troubles digestifs

Teinture : 2 à 4g dans un verre d’eau, 2 à 4 fois par jour.
Ou
Vin médicinal : 1 à 2 cuillères à soupe, 3 fois par jour

Contre les états fébriles, les affections grippales

Décoction : 0,5g d’écorce finement coupée pour 1 tasse d’eau. Laisser bouillir 2 à 3min. Infuser 10 min. Boire 2 ou 3 tasses par jour, 30 min avant les repas.
Ou
Gélules dosées à 150mg d’extrait sec : 2 ou 3 par jour.

En usage externe

Contre les escarres, les plaies atones

Décoction: 30g d’écorce hachée pour 1 litre d’eau. En lavage, 1 ou 2 fois par jour.

En cas de persistance des symptômes, consultez un médecin.

Quinquina rouge : Précautions d'emploi

La prise de quinquina ne doit pas se faire en association avec des anticoagulants car il potentialise leur effet. Le quinquina est contre-indiqué en cas de grossesse et d’hypersensibilité à la quinine et à la quinidine (allergie cutanée...).


Attention : Les plantes ne sont pas des remèdes anodins. Ne jamais dépasser les doses indiquées.

Publicité

Quinquina rouge : Maladie(s) associée(s): 

Publicité

Ailleurs sur le Web

Publicité