Quassia

Quassia

Les plantes les plus consultées

Les plantes de Août

Nom latin: 

Picroena excelsa

Nom(s) vulgaire(s): 

Quassie, quassia de Suriname, quassia amer, bois amer, bois de Suriname, quinquina de Cayenne.

Famille: 

Simarubacées

Période de récolte: 

Toute l’année.

Quassia : Propriétés

La quassie est un arbre tropical originaire d’Amérique du Sud et des Antilles. Il est apprécié en phytothérapie pour son bois et son écorce qui renferment plusieurs principes actifs. Ces parties de l’arbre sont connues pour leur action apéritive (elles stimulent l’appétit), tonique (elles facilitent la digestion), diurétique (elles améliorent le fonctionnement de l’appareil urinaire), vermifuge (elles luttent contre les vers et les parasites qui colonisent l’appareil digestif) et fébrifuge (elles font baisser la fièvre). La quassie est principalement indiquée chez les personnes qui manquent d’appétit ou qui souffrent de troubles digestifs (digestions difficiles, constipation). Elle contribue à la stimulation de la vésicule biliaire et permet de soigner les congestions hépatiques. En usage externe, cette plante agit efficacement contre les maladies d’origine parasitaire telles que les oxyuroses.

Publicité

Quassia : Histoire

L’écorce de quassie a été introduite en Europe à partir du XVIIe siècle.

Quassia : Comment la reconnaître?

Quassia amara est un arbre de 10 à 15 m de haut surtout présent en Amérique centrale et au nord de l’Amérique du Sud. Son tronc, droit et imposant, est recouvert d’une écorce grise. Ses petites fleurs, dont la coloration varie entre le jaune et le vert, donnent naissance à de petits fruits noirs et charnus.

Quassia : Parties utilisées

L’écorce et le bois.

Quassia : Posologie

En usage interne
Teinture : 2 à 10 g par jour, de préférence avant les repas.
N.B. : Adapter la posologie chez les enfants (5 gouttes par année d’âge).
Ou
Poudre (comprimés) : 1 à 3 g par jour.
Ou
Vin : 30 à 100 g par jour.
Pour ouvrir l’appétit et faciliter la digestion.
Macération : Laisser macérer 5 g pour 1 litre d’eau.
Boire 1 tasse avant chaque repas.
Pour ouvrir l’appétit.
Mixture : Mélanger 10 g de teinture de quassia avec 10 g de teinture de noix vomique, 5 g de colombo et 3 gouttes d’essence d’anis vert. Diluer 15 gouttes de la préparation obtenue dans un petit verre d’eau.
Prendre 2 fois par jour, avant le déjeuner et le dîner.
En usage externe
Contre l’oxyurose.
Lavements : Laisser macérer 15 g pour 1 litre d’eau. Administrer la préparation par voie rectale à l’aide d’une canule ou d’une pompe à lavement.

En cas de persistance des symptômes, consultez un médecin.

Source : Dr Jean Valnet, La phytothérapie

Quassia : Précautions d'emploi

Cette plante entraîne des contractions de l’utérus. Pour cette raison, elle est contre-indiquée pendant les règles et la grossesse. Chez certaines personnes, elle peut provoquer des vomissements et des vertiges.

Attention : Les plantes ne sont pas des remèdes anodins. Ne jamais dépasser les doses indiquées.

Publicité

Quassia : Maladie(s) associée(s): 

Publicité

Ailleurs sur le Web

Publicité
Publicité