Pourpier

Nom latin: 

Portulaca oleracea

Nom(s) vulgaire(s): 

Porcelaine, pied de poulet, porchane

Famille: 

Portulacacées

Période de récolte: 

Juin, juillet, août

Pourpier : Propriétés

Très riche en acides oméga-3, le pourpier a des propriétés anti-inflammatoires, favorise la circulation sanguine et empêche les dépôts pouvant altérer et boucher les artères. Il prévient ainsi les maladies cardio-vasculaires (infarctus…). De plus, le pourpier contient de bonnes doses de vitamine C (500mg pour 100g) et E (150 à 250mg pour 100g), de bêta-carotène et de glutathion ce qui lui confère une activité anti-oxydante d’où sa prescription contre le vieillissement. Enfin, il est aussi utilisé en cas de contractures musculaires.

Publicité
Pourpier : Etudes scientifiques

Inconnues.

Pourpier : Histoire

Utilisé en Inde et en Perse depuis près de 2 000 ans, le pourpier est originaire des régions tropicales et subtropicales. Les Romains consommaient ses feuilles et les Égyptiens l’utilisaient en tant que plante médicinale. Les Anglais l’auraient introduit en Europe sous le règne de Louis XIV (1638-1715). Il fut alors utilisé en sauce, en soupe et en condiment. On trouve aujourd’hui le pourpier dans les régions tempérées d’Afrique et d’Amérique et on peut l’acheter sur les marchés méditerranéens.

Pourpier : Comment la reconnaître?

Le pourpier est une plante herbacée, glabre, mesurant environ 30cm de haut et possédant une tige charnue et rampante. Ses feuilles sont petites, vert sombre, ovales, épaisses et brillantes. Ses fleurs possèdent 5 ou 6 pétales.

Pourpier : Parties utilisées

La plante entière.

Pourpier : Posologie

En usage interne

Contre les troubles cardio-vasculaires

Gélule de poudre dosées à 200mg : 2 ou 3 par jour, avec un verre d’eau.
Ou
Plante fraîche : cuire à la vapeur et consommer chaude ou froide.

En usage externe


Contre les contractures musculaires

Compresses ou cataplasmes : 100g de plante fraîche pour 10cl d’eau froide, porter à ébullition et laisser frémir pendant une vingtaine de minutes. 1 ou 2 applications par jour sur les zones douloureuses.

En cas de persistance des symptômes, consultez un médecin.

Pourpier : Précautions d'emploi

Consommée cuit, le pourpier ne présente aucune contre-indication ni risque de toxicité. Si les doses recommandées ne sont pas suivies, les extraits de feuilles sèches peuvent entraîner des effets digestifs indésirables.

Attention : Les plantes ne sont pas des remèdes anodins. Ne jamais dépasser les doses indiquées.

Publicité

Pourpier : Maladie(s) associée(s): 

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité