Pâquerette

Pâquerette

Les plantes les plus consultées

Les plantes de Août

Nom latin: 

Bellis perennis

Nom(s) vulgaire(s): 

Petite marguerite

Famille: 

Astéracées

Période de récolte: 

Mars à septembre.

Pâquerette : Propriétés

Souvent ignorée, parfois méprisée, la pâquerette est une de ces plantes qui abondent dans nos prairies, et dont les propriétés sont peu connues. Ses feuilles et ses fleurs ont pourtant de nombreux bienfaits. Elles dégagent les voies respiratoires (effet expectorant), améliorent le fonctionnement de l’appareil urinaire (effet diurétique), nettoient l’organisme en facilitant l’élimination des déchets (effet purgatif), font transpirer (effet sudorifique) et baisser la fièvre (effet fébrifuge). Cette plante est indiquée dans la prise en charge de l’insuffisance rénale et hépatique, des affections urinaires (goutte), des maladies respiratoires (bronchites, laryngites, pleurites, asthme) et des troubles du sommeil (insomnies). Elle atténue les hématomes, réduit les inflammations, soulage les douleurs articulaires causées par les rhumatismes et désinfecte les plaies. La pâquerette est aussi employée en cancérologie pour prendre en charge les mastites (inflammations de la mamelle) et cancers du sein, ainsi qu’en dermatologie pour traiter les furoncles, les ulcères et les maladies de la peau.

Publicité

Pâquerette : Histoire

Qui n’a jamais effeuillé une pâquerette pour savoir s'il était aimé par la personne désirée ? Ce jeu, qui consiste à retirer un à un les pétales de la fleur, était à l’origine réalisé avec une marguerite. Cependant, la pâquerette remplace souvent la marguerite.

Pâquerette : Comment la reconnaître ?

La pâquerette est une plante vivace qui peut atteindre 20 cm de haut et pousser à plus de 2 000 m d’altitude. Omniprésente, elle égaie les jardins, les champs et les parcs urbains. Elle a la particularité de suivre le mouvement du soleil et de se refermer la nuit. Les fleurs femelles, situées aux extrémités, sont généralement blanches et allongées. Les fleurs du centre sont jaunes et hermaphrodites.

Pâquerette : Parties utilisées

Les feuilles et les fleurs.

Pâquerette : Posologie

En usage interne
Infusion : Faire bouillir une cuillère à café de feuilles et de fleurs pour 1 tasse d’eau. Laisser infuser 10 minutes.
Boire 3 tasses par jour, en dehors des repas.
Ou
Teinture : 20 gouttes à diluer dans un verre d’eau (2 ou 3 prises par jour selon la gravité des symptômes).
En usage externe
Décoction : Placer les feuilles et les fleurs dans de l’eau froide. Faire bouillir, laisser refroidir un peu et appliquer sur les lésions ou les zones endolories (compresses).
Ou
Teinture : 60 gouttes à diluer dans un verre d’eau. Appliquer sur les lésions ou les zones endolories (compresses).
Contre l’eczéma, le vitiligo et autres affections de la peau.
Massage : Appliquer de l’huile de pâquerette sur les lésions et masser doucement.

En cas de doute pour la posologie, demander conseil à un médecin ou pharmacien spécialisé en phytothérapie.

En cas de persistance des symptômes, consultez un médecin.

Pâquerette : Précautions d'emploi

Attention : Les plantes ne sont pas des remèdes anodins. Ne jamais dépasser les doses indiquées.

Publicité

Pâquerette : Maladie(s) associée(s): 

Publicité

Ailleurs sur le Web

Publicité
Publicité