Muscadier

Nom latin: 

myristica fragrans

Nom(s) vulgaire(s): 

Noix muscade, noyer muscade

Famille: 

myristicacées

Période de récolte: 

Janvier à décembre, à partir de la 7e année.

Muscadier : Propriétés

La noix du muscadier (qui se trouve dans le fruit) est réputée pour faciliter la digestion. Selon une étude menée au Nigeria, elle pourrait aussi prévenir les thromboses (formation d’un caillot de sang). L’huile essentielle de la plante est, elle, reconnue pour ses vertus stimulantes, voire aphrodisiaques… Elle peut enfin être utilisée en cas de douleurs articulaires, de tendinites et de rhumatismes.

Publicité
Muscadier : Histoire

Le muscadier est originaire de l’Indonésie. On le trouve maintenant cultivé aux Antilles, au Brésil ou encore à La Réunion.

Muscadier : Comment la reconnaître?

Le muscadier est un arbre pouvant atteindre 20m de haut. Son feuillage est vert brillant. Ses fleurs, rassemblées en grappes, sont petites et jaunes. La noix se trouve à l’intérieur du fruit et est enfermée dans une coque.

Muscadier : Parties utilisées

La noix.

Muscadier : Posologie

En usage externe

Contre les douleurs articulaires, les rhumatismes, les tendinites

Huile essentielle : diluée à 1% dans de l’huile végétale ou une crème. Appliquer 1 à 3 fois par jour.

En cas de persistance des symptômes, consultez un médecin.

Muscadier : Précautions d'emploi

L’huile essentielle de noix de muscade ne doit jamais être utilisée en usage interne ! Elle peut irriter le tube digestif, entraîner des vertiges, des maux de tête et des hallucinations. En usage externe, évitez les applications à long terme et à fortes doses (risque sinon d’irritations cutanées).

Attention : Les plantes ne sont pas des remèdes anodins. Ne jamais dépasser les doses indiquées.

Publicité

Muscadier : Maladie(s) associée(s): 

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité