Morelle

Morelle

Nom latin: 

Solanum nigrum

Nom(s) vulgaire(s): 

Morelle noire, crève-chien, tue-chien, raisin de loup.

Famille: 

Solanacées

Période de récolte: 

Toute l’année.

Morelle : Propriétés

La morelle est une plante aux nombreux bienfaits dont l’action ressemble à celle de la belladone. Comme cette dernière, il s’agit d’une plante toxique à utiliser avec précaution. En faible quantité, la morelle a un effet analgésique (elle apaise les douleurs), sédatif (elle "endort" le système nerveux central), antispasmodique (elle prévient les contractions musculaires involontaires) et émollient (elle adoucit la peau et la rend plus élastique). En usage interne, la morelle est indiquée dans le traitement des douleurs abdominales, de la dysurie (difficultés à uriner), des spasmes de la vessie (spasmes vésicaux) et de la coqueluche. Les dermatologues l’affectionnent, car elle permet de soulager les symptômes des affections de la peau telles que l’eczéma, les ulcères, les abcès, les dartres, les gerçures et les hémorroïdes. Elle est aussi employée en gynécologie en cas de vaginisme, de règles douloureuses, de pertes blanches (leucorrhées) ou de démangeaisons au niveau des zones sensibles (vulve).

Publicité

Morelle : Histoire

Les bienfaits de cette plante sont connus depuis l’Antiquité. Les médecins grecs s’en servaient pour traiter les problèmes gastriques. Au XIIIe siècle, on utilisait le suc de morelle dans les hôpitaux pour produire une préparation qui endormissait les patients avant une opération. Elle est surnommée crève-chien ou tue-chien, car elle contient de la solanine, une substance toxique.

Morelle : Comment la reconnaître ?

La morelle est une mauvaise herbe qui pousse souvent dans les décombres. Sa tige, verte et parfois noire, peut atteindre 60 cm de haut. Elle porte de nombreux rameaux, de larges feuilles ovales et de petites fleurs blanches à cinq pétales. Son fruit est une baie verte circulaire qui devient noire en mûrissant.

Morelle : Parties utilisées

La plante entière.

Morelle : Posologie

En usage externe
Contre les règles douloureuses, le vaginisme et la dysurie.
Suppositoires : 1 ou 2 par jour selon la gravité des symptômes.
Contre les affections cutanées, les ulcères, les démangeaisons, les leucorrhées, les furoncles et les panaris.
Décoction : Placer une poignée de feuilles de morelle et les faire bouillir dans 1 litre d’eau pendant 10 minutes. Vous pouvez verser la préparation directement dans le bain, l’appliquer en compresses ou l’administrer en injections vaginales.

En cas de doute sur la posologie, demander conseil à un médecin ou pharmacien spécialisé en phytothérapie.

En cas de persistance des symptômes, consultez un médecin.

Morelle : Précautions d'emploi

Les baies de la morelle noire sont très toxiques et ne doivent pas être consommées.

Attention : Les plantes ne sont pas des remèdes anodins. Ne jamais dépasser les doses indiquées.

Publicité

Morelle : Maladie(s) associée(s): 

Publicité

Ailleurs sur le Web

Publicité
Publicité