Marrube

Nom latin: 

Marrubium vulgare

Nom(s) vulgaire(s): 

herbe à la Vierge, herbe aux crocs, marrube vulgaire, marrube commun, marrube des champs, bonhomme, bouenriblé, mariblé

Famille: 

Lamiacées.

Période de récolte: 

Mai, juin.

Marrube : Propriétés

Le marrube contient des substances eupeptiques qui soulagent les troubles digestifs légers. Il est également utilisé pour apaiser l’inflammation des voies respiratoires. Son efficacité est due à ses propriétés analgésiques (1), anti-inflammatoires (2) et antimicrobiennes (3). Enfin, des recherches publiées en 2006 ont démontré que l’action antioxydante du marrube pouvait protéger du «mauvais» cholestérol (LDL) et accentuer le «bon» (HDL) (4).

Publicité
Marrube : Etudes scientifiques

(1) Meyre-Silva C, Yunes RA, et al. Analgesic potential of marrubiin derivatives, a bioactive diterpene present in Marrubium vulgare (Lamiaceae). Farmaco. 2005 Apr;60(4):321-6.
(2) Stulzer HK, Tagliari MP, et al. Antioedematogenic effect of marrubiin obtained from Marrubium vulgare. J Ethnopharmacol. 2006 Dec 6;108(3):379-84. Epub 2006 Jun 2.
(3) Rigano D, Formisano C, et al. Antibacterial activity of flavonoids and phenylpropanoids from Marrubium globosum ssp. libanoticum. Phytother Res. 2006 Dec 21.
(4) Matkowski A, Piotrowska M. Antioxidant and free radical scavenging activities of some medicinal plants from the Lamiaceae. Fitoterapia. 2006 Jul;77(5):346-53. Epub 2006 May 19.

Marrube : Histoire

Le marrube est originaire d'Europe et d'Asie. Il s'est ensuite répandu dans tous les pays de l'hémisphère Nord. On connaît ses bienfaits sur les voies respiratoires depuis la Haute Antiquité.

Marrube : Comment la reconnaître?

Très commun en France, le marrube est une herbe vivace qui pousse au bord des chemins ou au pied des murs. Il peut atteindre 60 cm de haut. Ses tiges sont duveteuses et ses feuilles ont le même aspect que celles de la menthe. De ses petites fleurs blanches groupées émane une odeur musquée.

Marrube : Parties utilisées

Les sommités fleuries.

Marrube : Posologie

En usage interne

Contre les troubles digestifs légers, la toux rebelle, l'inflammation des voies respiratoires

Teinture : 10 à 20 gouttes dans un verre d'eau, 2 ou 3 fois par jour, avant les repas.

Ou

Sirop : 3 g d'extrait hydroalcoolique à mélanger dans 200g de sirop simple. Prendre 2 à 3 cuillères à soupe par jour entre les repas.

Contre les troubles de la sécrétion biliaire.

Infusion : 1 cuillère à soupe de plante séchée pour une tasse d'eau bouillante. Laisser infuser 10 minutes. Boire 4 à 5 tasses par jour.

En usage externe

Contre les ulcérations et les plaies suppurantes

Compresses : 30 à 60g de plante séchée pour 1 litre d'eau bouillante. Faire bouillir 3 minutes puis laisser infuser 10 minutes. Imbiber un linge de cette décoction et appliquer 1 ou 2 fois par jour.

En cas de persistance des symptômes, consultez un médecin.

Marrube : Précautions d'emploi

Le marrube est contre-indiqué aux femmes enceintes. A forte dose, la marrubiine, une substance active dans le marrube, perturbe le rythme cardiaque. Respectez la posologie et demandez conseil à un médecin ou à un pharmacien.

Attention : Les plantes ne sont pas des remèdes anodins. Ne jamais dépasser les doses indiquées.

Publicité

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité