Lierre grimpant

Lierre grimpant

Les plantes les plus consultées

Les plantes de Juillet

Nom latin: 

Hedera helix

Nom(s) vulgaire(s): 

Lierre commun, bourreau des arbres, lierre des poètes, rampe des bois, rampe des maisons, lierret, herbe à cautère.

Famille: 

Araliacées

Période de récolte: 

Toute l'année.

Lierre grimpant : Propriétés

Le bois du lierre grimpant possède une propriété cholagogue (il favorise l’évacuation de la bile) et antispasmodique. Il est utilisé pour traiter les spasmes provoqués par l’acétylcholine, un neurotransmetteur qui intervient dans l’activité des muscles. Il exerce également une fonction expectorante (il dégage les voies respiratoires). C’est pourquoi il est indiqué dans le traitement de la toux, des laryngites et des bronchites aiguës. Le bois et les feuilles servent également de traitement d’appoint dans les régimes amaigrissants. En usage externe, le lierre grimpant soulage les démangeaisons et facilite la cicatrisation des plaies. Cette plante est aussi parfois employée en gynécologie (pertes blanches, règles insuffisantes) et pour prendre en charge les rhumatismes, la goutte, les problèmes de digestion, la coqueluche et l’hypertension.

Publicité

Lierre grimpant : Histoire

Les Grecs fabriquaient une boisson à base de vin et de feuilles de lierre macérées pour prévenir les empoisonnements.

Lierre grimpant : Comment la reconnaître?

Le lierre grimpant est une plante commune que l’on trouve aussi bien en ville qu’en campagne. Ses tiges à crampons lui permettent de s’accrocher facilement aux murs, aux arbres et aux rochers. Ses feuilles vertes se découpent en 3 ou 5 lobes. A maturité, il peut atteindre une hauteur de 20 mètres. Il est originaire d’Europe mais il pousse dans toutes les régions tempérées du monde.

Lierre grimpant : Parties utilisées

Le bois et les feuilles.

Lierre grimpant : Posologie

En usage interne

Contre la toux et les bronchites aigües bénignes. Infusion : Introduire 1 sachet-dose dans 20 cl d’eau bouillante. Laisser infuser pendant 5 minutes. Boire 1 ou 2 tasses par jour lors des repas. Ou Sirop : Entre 1 et 3 cuillères à soupe par jour. Contre la coqueluche et l’hypertension Teinture : Entre 40 et 50 gouttes par jour.

Contre l’eczéma. Mélanger 50 g de feuilles de lierre grimpant, de racine de bardane, de fleurs et feuilles de pensée sauvage, de fleurs de renouée et de racine de salsepareille. Faire bouillir 1 cuillère à soupe du mélange pour 1 tasse d’eau, pendant 3 minutes. Laisser infuser 10 minutes. Boire 2 à 3 tasses par jour.

En usage externe

Contre les dermatoses avec démangeaisons et pour les régimes amaigrissants . Crème ou gel : 2 applications locales par jour.

Contre les rhumatismes, les névrites et pour les régimes amaigrissants. Décoction : Placer 200 g de feuilles fraîches ou 1 poignée de feuilles sèches dans de l’eau froide. Faire bouillir dans 1 litre d’eau pendant 10 minutes.

Contre la coqueluche. Cataplasmes : Placer 2 cuillères à soupe de lierre grimpant et de son de froment dans de l’eau bouillante. Mélanger et laisser refroidir 10 minutes. Etaler le mélange entre deux linges fins. Appliquer sur le dos et le thorax pendant 10 minutes, 1 fois par jour. Poursuivre le traitement plusieurs jours jusqu’à ce que les symptômes s’améliorent.

Lierre grimpant : Précautions d\'emploi

Les baies du lierre grimpant sont toxiques. Les feuilles fraîches peuvent provoquer des allergies et des affections cutanées (dermatites de contact). Cette plante est contre-indiquée en cas de brûlures ou d’ulcère d’estomac, ainsi qu’aux personnes allergiques aux araliacées. L’Agence européenne du médicament la déconseille aux femmes enceintes ou qui allaitent, et aux enfants de moins de 12 ans. Attention : Les plantes ne sont pas des remèdes anodins. Ne jamais dépasser les doses indiquées.

Publicité

Publicité

Ailleurs sur le Web

Publicité
Publicité