Konjac

Nom latin: 

Amorphophallus konjac

Nom(s) vulgaire(s): 

Racine pied d'éléphant, palmier serpent, langue du diable

Famille: 

Aracées

Période de récolte: 

De janvier à décembre.

Konjac : Propriétés

Le konjac est un coupe-faim naturel parce qu’il contient du glucomannane, une substance qui absorbe l’eau et remplit l'estomac, donnant une impression de satiété. En 2005, des chercheurs américains ont conclu que la prise quotidienne de 2 à 4g de glucomannane pouvait réduire le poids de personnes en surpoids ou obèses (1). Riche en fibre, le konjac facilite le transit intestinal et lutte ainsi contre la constipation. Enfin, il fait baisser le taux de lipides sanguins (2) et peut avoir des vertus apaisantes sur la peau.

Publicité
Konjac : Etudes scientifiques

(1) Keithley J, Swanson B. Glucomannan and obesity: a critical review. Altern Ther Health Med. 2005 Nov-Dec;11(6):30-4. Review.

(2) Chen HL, Sheu WH, et al. Konjac supplement alleviated hypercholesterolemia and hyperglycemia in type 2 diabetic subjects--a randomized double-blind trial. J Am Coll Nutr. 2003 Feb;22(1):36-42.

Konjac : Histoire

Plus d'une centaine d'espèces de konjac poussent en Asie. Au Japon, son tubercule est cuisiné depuis 2000 ans comme légume. On en fait aussi des biscuits, des pâtes ou d’autres produits transformés. En médecine traditionnelle, le konjac était utilisé pour nettoyer l'appareil digestif.

Konjac : Comment la reconnaître?

Le konjac pousse dans les régions tropicales. Cette plante vivace au feuillage fourni peut atteindre 1,5 mètre de hauteur. Ses feuilles sont ovales. Agée, la plante peut donner une fleur rouge de forme phallique (comme l’indique son nom latin) à l’odeur désagréable.

Konjac : Parties utilisées

Les racines.

Konjac : Posologie

En usage interne

Contre la constipation.

Poudre : 0,5g à 2g dilués dans un grand verre d'eau. A boire 20 à 40 minutes après les repas.

Contre la surcharge pondérale.

Poudre : 0,5g à 2g dilués dans un grand verre d'eau. A boire avant les repas.

En cas de persistance des symptômes, consultez un médecin.

Konjac : Précautions d'emploi

Il faut boire abondamment quand on consomme le konjac sous forme de poudre, au risque sinon d’entraîner une occlusion intestinale. Les glucomannanes du konjac, pris à forte dose, peuvent provoquer des nausées et des diarrhées. Respectez bien la posologie et en cas de doute, demandez conseil à un médecin avant la prise.

Attention : Les plantes ne sont pas des remèdes anodins. Ne jamais dépasser les doses indiquées.

Publicité

Konjac : Maladie(s) associée(s): 

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité