houx

houx

Les plantes les plus consultées

Les plantes de Avril

Nom latin: 

Ilex aquifolium

Famille: 

Aquifoliacées

Période de récolte: 

Toute l’année.

houx : Propriétés

Les feuilles de houx ont des propriétés toniques (elles stimulent l’activité de l’organisme), stomachiques (elles soulagent l’estomac et favorisent le transit intestinal) et antirhumatismales. Elles sont utilisées pour traiter l’atonie gastrique (perte de tonus au niveau de l'estomac), les coliques intestinales et les rhumatismes. Grâce à leur effet antispasmodique, elles permettent de prendre en charge les contractions musculaires involontaires (spasmes). Elles exercent aussi une action fébrifuge (elles font baisser la fièvre) et on les emploie pour traiter certaines affections qui entraînent de la fièvre, notamment le paludisme (malaria). L’écorce du houx est quant à elle efficace pour lutter contre l’épilepsie.

Publicité

houx : Histoire

Omniprésent en hiver, le houx est la plante que l’on associe le plus aux fêtes de fin d’année. Son histoire est moins riche que celle de son grand rival, le gui, que les druides coupaient avec une faucille d’or. Avec ses baies rouges, il est apprécié pour ses propriétés thérapeutiques et sa fonction ornementale.

houx : Comment la reconnaître?

Le houx est un arbuste qui mesure généralement entre 2 et 4 mètres de hauteur, mais certains spécimens atteignent près de 20 mètres de haut. Facilement reconnaissable, il possède des feuilles ovales aux bords épineux. A la fin de l’été, les pieds femelles produisent des fruits rouge vif circulaires et toxiques qui perdurent pendant tout l’hiver. Il existe des centaines d’espèces de houx, mais seul Ilex aquifolium pousse spontanément en Europe. On le trouve surtout dans les sous-bois, jusqu’à 1 500 mètres d’altitude.

houx : Parties utilisées

Les feuilles et l’écorce.

houx : Posologie

En usage interne

Contre les fièvres intermittentes

Vin de houx : Hacher les feuilles, laisser macérer dans l’alcool puis étendre de vin blanc.

houx : Précautions d\'emploi

Les fruits du houx ne doivent pas être consommés car ils contiennent de l’ilicine, un alcaloïde toxique qui peut entraîner des troubles digestifs et neurologiques.

Attention : les plantes ne sont pas des remèdes anodins. Ne jamais dépasser les doses indiquées.

Publicité

Publicité

Ailleurs sur le Web

Publicité