Gui

Gui© LianeM - Fotolia.com

Les plantes les plus consultées

Les plantes de Décembre

Nom latin: 

Viscum album

Nom(s) vulgaire(s): 

Gui, bois de la Sainte-Croix, vert de pommier.

Famille: 

Viscacées

Période de récolte: 

Septembre, octobre, novembre

Gui : Propriétés

Le gui est reconnu pour ses propriétés immunostimulantes et cytostatiques (il peut stabilisé le développement cellulaire). Hypotensif (1), il peut être prescrit en complément des traitements conventionnels pour lutter contre l'hypertension artérielle. Il est également utilisé pour prévenir l'athérosclérose.

Publicité

Gui : Etudes scientifiques

(1) Petkov V. Plants and hypotensive, antiatheromatous and coronarodilatating action. Am J. Chin Med. 1979 Autumn; 7(3):197-236.

Gui : Histoire

Utilisé par les druides pendant l'Antiquité, le gui est très répandu en France et en Europe. Bien que leur saveur soit amère, les feuilles de gui sont traditionnellement utilisées en infusion, sous forme d'extraits ou encore de poudre.

Gui : Comment la reconnaître?

Le gui est un sous-arbrisseau qui se développe sur les branches de différents arbres (pommier, peuplier...). Après avoir enfoncé une pseudo-racine dans l'arbre, il se développe en grosse touffe. Ses tiges sont ramifiées. Ses feuilles sont persistantes et difficiles à retirer. Ses fleurs, de couleur jaunâtre, se regroupent sous les feuilles et au sommet des tiges. Le fruit du gui se présente sous la forme d'une baie charnue et translucide.

Gui : Parties utilisées

Les feuilles.

Gui : Posologie

Quelque soit la forme de la préparation, seul un médecin peut déterminer un traitement à base de gui.

Gui : Précautions d'emploi

Le gui ne doit être pris qu'après avoir consulté un médecin. Sa feuille présente des constituants toxiques. Ses baies contiennent également des principes actifs qui peuvent être dangereux.

Publicité

Gui : Maladie(s) associée(s): 

Publicité

Ailleurs sur le Web

Publicité