Grenadier

Les plantes les plus consultées

Nom latin: 

Punica granatum

Nom(s) vulgaire(s): 

Balaustier, granatier, pommier de Carthage, migranier.

Famille: 

Punicacées

Période de récolte: 

Mai à août.

Grenadier : Propriétés

Le grenadier est apprécié pour ses propriétés astringentes (il assèche les tissus et facilite la cicatrisation). L’écorce de sa racine et ses fleurs sont utilisées pour traiter les diarrhées, les dysenteries, les maladies intestinales provoquées par les parasites (ténia, ascaris), les métrorragies (saignements en dehors des règles) et les leucorrhées (pertes blanches). Le grenadier est aussi indiqué en cas d’hypertension, pour prévenir les maladies cardiovasculaires et chez les personnes qui ont un taux élevé de cholestérol. Le grenadier est apprécié pour ses propriétés astringentes (il assèche les tissus et facilite la cicatrisation). L’écorce de sa racine et ses fleurs sont utilisées pour traiter les diarrhées, les dysenteries, les maladies intestinales provoquées par les parasites (ténia, ascaris), les métrorragies (saignements en dehors des règles) et les leucorrhées (pertes blanches). Le grenadier est aussi indiqué en cas d’hypertension, pour prévenir les maladies cardiovasculaires et chez les personnes qui ont un taux élevé de cholestérol.

Publicité
Grenadier : Histoire

Utilisé depuis l’Antiquité, le grenadier est originaire d’Asie occidentale. Parfois considéré comme étant l’arbre de la connaissance, il incarne la fécondité, la force et la richesse. Son fruit, la grenade, apparaît dans de nombreux tableaux datant des XVe et XVIe siècles, et est souvent associé à la Vierge Marie.

Grenadier : Comment la reconnaître ?

Le grenadier est un arbre qui mesure généralement entre 4 et 5 mètres de hauteur. On le cultive dans le monde entier, surtout dans les zones chaudes et tempérées. Sa tige tortueuse se divise en plusieurs rameaux épineux et ses fleurs rouges apparaissent en mai.

Grenadier : Parties utilisées

L’écorce des racines, les fleurs et le jus des fruits.

Grenadier : Posologie

En usage interne, la plante s'utilise en décoction ou sous forme d'extrait alcoolique.

Dosage : demander conseil à un médecin ou pharmacien spécialisé.

Contre les maladies intestinales d’origine parasitaire. Potion ténifuge : 20 g d’extrait alcoolique de racine de grenadier, 140 g d’eau, 10 g d’hydrolat de menthe et 30 g de sirop.

En usage externe

Contre les métrorragies et les leucorrhées. Fleurs en décoction : Faire bouillir 30 g de fleurs pour 1 litre d’eau. Laisser infuser pendant 10 minutes.

A administrer en injections vaginales.

Grenadier : Précautions d\'emploi

La pelletiérine, une des substances actives du grenadier, est susceptible d’entraîner de graves intoxications. Cette plante est contre-indiquée pendant la grossesse, l’allaitement, chez les enfants de moins de 5 ans et en cas de dépression. Attention : Les plantes ne sont pas des remèdes anodins.

Ne jamais dépasser les doses indiquées.

Publicité

Publicité

Ailleurs sur le Web

Publicité