Gattilier

Nom latin: 

Vitex agnus-castus

Nom(s) vulgaire(s): 

Agnus-castus, vitex, arbre au poivre, agneau chaste, poivre de moine

Famille: 

Verbénacées

Période de récolte: 

Septembre, octobre

Gattilier : Propriétés

Le gattilier est un régulateur hormonal. On l’utilise chez la femme pour traiter les troubles hormonaux: syndrome prémenstruel (1) avec rétention d’eau, absence ou règles irrégulières et douleurs des seins (2).

Publicité
Gattilier : Etudes scientifiques

(1) Loch EG, Selle H, Boblitz N. Treatment of premenstrual syndrome with a phytopharmaceutical formulation containing Vitex agnus castus.J Womens Health Gend Based Med 2000 Apr;9(3):315-20.

(2) Halaska M, Raus K, etal. Treatment of cyclical mastodynia using an extract of Vitex agnus castus: results of a double-blind comparison with a placebo. Ceska Gynekol 1998 Oct;63(5):388-92.

Gattilier : Histoire

Pendant l’Antiquité, les Grecs considéraient le gattilier comme une plante miracle, capable de prévenir toutes les maladies. Pour atténuer leur désir sexuel, les moines du Moyen-Age en mâchaient les baies.

Gattilier : Comment la reconnaître?

Le gattilier pousse dans les régions méditerranéennes et en Asie centrale. Les branches de cet arbuste peuvent atteindre 5 mètres de hauteur. Au sommet des tiges se trouvent des épis de fleurs violettes. Ses baies rappellent des grains de poivre rouge.

Gattilier : Parties utilisées

Les baies.

Gattilier : Posologie

En usage interne

Contre l’insuffisance de corps jaune : le syndrome prémenstruel, l’absence de règles, la stérilité, les douleurs des seins.

Gélules dosées à 250 mg d’extrait sec : 2 le matin et 2 le soir avec un verre d’eau.

Ou

Extrait fluide : 100 gouttes par jour dans un verre d’eau.

Ou

Extrait alcoolique 1/5 : 50 gouttes au coucher.

En cas de persistance des symptômes, consultez un médecin.

Gattilier : Précautions d'emploi

Le gattilier doit être utilisé sous le contrôle d’un médecin. L’Agence européenne du médicament recommande de ne pas le prendre sur plus de trois cycles menstruels consécutifs. Sa consommation est contre-indiquée chez les personnes ayant eu un cancer du sein ou étant à risque (antécédents familiaux), en cas de troubles de l’hypophyse (sauf avis médical), de grossesse, d’allaitement, pendant une fertilisation in vitro, et chez les personnes de moins de 18 ans.

Attention : Les plantes ne sont pas des remèdes anodins. Ne jamais dépasser les doses indiquées.

Publicité

Gattilier : Maladie(s) associée(s): 

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité