Ergot de seigle

Nom latin: 

Claviceps purpurea

Famille: 

Champignons

Ergot de seigle : Propriétés

L’ergot de seigle a des propriétés stimulantes et vasoconstrictrices (il diminue le calibre des vaisseaux sanguins). Il est utilisé pour soigner les hémorragies provoquées par l’accouchement, les fibromes (tumeurs bénignes), les cancers et les polypes. Il agit efficacement contre l’incontinence d’urine, la chute du rectum (prolapsus), la spermatorrhée (écoulement du sperme en dehors de l’éjaculation), les migraines, les tachycardies, la couperose ainsi que contre les sueurs liées à la ménopause et à la tuberculose.

Publicité
Ergot de seigle : Histoire

Jusqu’au XVIIe siècle, l’ergot de seigle présent dans le pain était responsable de l’ergotisme, une maladie qui entraînait des hallucinations. On croyait à l’époque que les victimes étaient ensorcelées ou sous l’emprise du démon. En 1582, le docteur allemand Adam Lonitzer fut l’un des premiers à mentionner les vertus thérapeutiques de ce champignon qu’utilisaient les sages-femmes pour accélérer l’accouchement.

Ergot de seigle : Comment la reconnaître?

L’ergot de seigle est un petit champignon qui suit un cycle complexe. Son apparence varie au cours des différents stades. En hiver, lorsqu’il est sous forme de sclérote, il est noir ou violacé à l’extérieur, blanc à l’intérieur.

Ergot de seigle : Parties utilisées

Le champignon entier.

Ergot de seigle : Posologie

En usage interne

Poudre d’ergot frais (action lente et prolongée) : 1 à 3 g par jour, à délayer dans un liquide ou à prendre sous forme de comprimé de 0,50 g.

A prendre en 3 fois avec un intervalle d’au moins 30 minutes entre chaque prise.

Ou

Extrait mou - Ergotine Bonjean (action courte et rapide) : Entre 1 et 5 g par jour.

A prendre en potion ou en pilules. Extrait fluide - Ergotine Yvon (action courte et rapide) : Entre 1 et 3 g par jour.

A administrer en injections sous-cutanées.

Ergot de seigle : Précautions d\'emploi

L’ergot de seigle est un champignon toxique qui contient plusieurs alcaloïdes, dont l’acide lysergique à partir duquel est fabriqué le LSD. Une intoxication à l’ergot de seigle peut provoquer des hallucinations, des vertiges, des convulsions, des spasmes et une gangrène. Dans les cas les plus graves, il peut conduire au décès. Attention : Les plantes ne sont pas des remèdes anodins.

Ne jamais dépasser les doses indiquées.

Publicité

Publicité

Ailleurs sur le Web

Publicité