Cigüe (grande)

Cigüe (grande)

Les plantes les plus consultées

Les plantes de Août

Nom latin: 

Conium maculatum

Nom(s) vulgaire(s): 

Ciguë tachetée, persil bâtard, faux persil.

Famille: 

Apiacées (Ombellifères)

Période de récolte: 

Feuilles : mai à juin. Fruits : à maturité.

Cigüe (grande) : Propriétés

L’utilisation de la cigüe à des fins thérapeutiques requiert une vigilance particulière en raison du poison qu’elle contient. Cette plante possède des propriétés analgésiques (elle soulage les douleurs) et antispasmodiques (elle prévient les tremblements involontaires). Elle est surtout utilisée pour diminuer les raideurs musculaires chez les patients atteints de la maladie de Parkinson, ainsi que pour éliminer les spasmes (utérus, intestins, œsophage…). La ciguë permet également de traiter la toux provoquée par les maladies respiratoires, notamment l’asthme et la coqueluche. Certains lui attribuent une propriété anticancéreuse qui n’a cependant pas encore été scientifiquement prouvée.

Publicité

Cigüe (grande) : Histoire

Le philosophe grec Socrate est mort empoisonné après avoir bu une préparation contenant de la ciguë. Cette plante était autrefois considérée comme magique et entrait dans la composition des potions confectionnées par les sorcières.

Cigüe (grande) : Comment la reconnaître ?

Reconnaissable aux taches de rouille dispersées sur sa tige pouvant mesurer 2 m de haut, la ciguë possède des feuilles vert foncé et de petites fleurs blanches disposées en ombelles (toutes les fleurs prennent naissance au même point de la tige). Elle pousse spontanément dans différentes régions d’Europe. Elle affectionne les milieux humides et il est fréquent de l’apercevoir dans les haies. Une odeur très désagréable émane de cette plante, une odeur souvent comparée à l’urine de souris que l’on perçoit surtout lorsqu’on la frotte entre ses doigts.

Cigüe (grande) : Parties utilisées

Les feuilles et les graines.

Cigüe (grande) : Posologie

En usage externe
Pour soulager les douleurs chez les femmes atteintes d’un cancer du sein inopérable.
Cataplasmes : Mélanger 10 g de poudre de feuilles de ciguë et 250-300 g de pulpe de carotte crue. Envelopper le mélange dans de la gaze et appliquer directement sur les seins.
Ou
Pommade : Mélanger 1 g d’extrait de ciguë avec 1 g d’extrait d’opium, 1 g d’extrait de jusquiame, 5 g d’extrait de houblon et 100 g d’axonge. Appliquer directement sur les zones douloureuses.

En cas de doute sur la posologie, demander conseil à un médecin ou pharmacien spécialisé en phytothérapie.

En cas de persistance des symptômes, consultez un médecin.

Cigüe (grande) : Précautions d'emploi

La grande ciguë est une plante empoisonneuse. A fortes doses, elle interrompt la respiration et paralyse les muscles.

Attention : Les plantes ne sont pas des remèdes anodins. Ne jamais dépasser les doses indiquées.

Publicité

Cigüe (grande) : Maladie(s) associée(s): 

Publicité

Ailleurs sur le Web

Publicité
Publicité