Chardon-Marie

Nom latin: 

Silybum marianum (carduus marianus)

Nom(s) vulgaire(s): 

silybe, chardon Notre-Dame, chardon marbré, chardon argenté

Famille: 

Astéracées

Période de récolte: 

Chardon-Marie : Propriétés

Grâce à la silymarine qu’il contient, le chardon-Marie diminue l’effet des substances en cause dans la nécrose (destruction) des cellules du foie et la cirrhose. Il favorise l’élimination des toxines accumulées dans cet organe. Il peut être prescrit comme traitement adjuvant en cas d’hépatites chroniques, mais le chardon-Marie est surtout utile pour faciliter l’évacuation de la bile, apaiser les spasmes, soulager les troubles digestifs légers et ceux de la fonction biliaire.

Publicité
Chardon-Marie : Histoire

Selon une légende médiévale, il tient son nom de la Vierge Marie qui, en voulant protéger Jésus des soldats d’Hérode, le cacha sous un grand chardon. La sainte femme allaitant encore son fils, des gouttes de lait tombèrent sur les feuilles, d’où les nervures blanches caractéristiques. Sous l’Antiquité, le chardon-Marie aurait été utilisé par les Grecs pour traiter les troubles hépatiques et biliaires. Au Moyen Âge, il était réputé pour chasser la "mélancolie" (ou bile noire) qui était associée à des maladies hépatiques. Au XIXe siècle, des médecins américains l’auraient employé pour traiter les varices, les troubles menstruels et les congestions du foie, de la vésicule biliaire et des reins…

Chardon-Marie : Comment la reconnaître?

Cette plante herbacée à tige robuste, marbrée de blanc le long des nervures et bordée de dents épineuses, est originaire du bassin méditerranéen. Elle est aujourd’hui très présente en Amérique du Nord, au Mexique et en Australie (sud). Ses fleurs tubuleuses et pourpres présentent des capitules émergeant d’une collerette de petites feuilles épineuses. Ses fruits sont luisants, noirs ou marbrés de jaune, surmontés d’une aigrette denticulée en anneau à sa base. Le chardon-Marie pousse jusqu’à 1,50 m de haut.

Chardon-Marie : Parties utilisées

Le fruit et la feuille.

Chardon-Marie : Posologie

EN USAGE INTERNE
Contre les troubles digestifs légers, troubles de la fonction biliaire
Infusion : 1 cuil. à café de feuilles par tasse. Laisser infuser 10 min. Filtrer. 3 tasses par jour avant les repas.ouTeinture-mère : 30 gouttes dans un verre d’eau, 3 fois par jour avant les repas.
Contre les hépatites chroniques, cirrhose (sur prescription médicale uniquement)
Extrait sec titré à 140 mg : 3 gélules par jour au moment des repas.
En cure détox
Sous forme de décoction, poudre totale, teinture-mère (TM), extraits secs… (voir ci-dessous).
Drainage spécial agapes : en préventif, 1 mois et/ou en curatif, 1 semaine.
Drainage spécial minceur : 1 mois puis en cures discontinues (20 jours par mois) 2 mois de suite si besoin.
Drainage anti-âge : 1 mois, renouvelable 2 à 3 fois par an à partir de 40 ans.
Drainage spécial tonus : 1 mois, à renouveler si besoin 20 jours par mois pendant 3 mois.
Drainage spécial antipollution : 1 mois puis 10 jours par mois pendant 2 mois, 2 fois par an.
Drainage spécial convalescence : 1 mois, puis par cures discontinues de 20 jours par mois pendant 2 mois si besoin.
Décoction : faire bouillir 50 g de graines dans 1 litre d’eau pendant 15 min. Laisser infuser 10 min et filtrer. 1 tasse 3 fois par jour avant les repas.ouExtrait sec en gélule de 100 mg : 1 gélule 3 fois par jour avant les repas.ouPoudre totale : en gélule de 300 mg, 2 gélules 3 fois par jour avant les repas.ou Teinture-mère (TM) 1 DH : 50 gouttes à prendre matin et soir dans un verre d’eau.ouForme pharmaceutique extrait titré en silymarine, Legalon® : en comprimés de 70 mg, 2 comprimés 3 fois par jour avant les repas.
En cas de persistance des symptômes consultez un médecin.

Chardon-Marie : Précautions d'emploi

Le chardon-Marie est déconseillé en cas d’obstruction biliaire, de grossesse ou d’allaitement et chez l’enfant de moins de 6 ans.

Publicité

Chardon-Marie : Maladie(s) associée(s): 

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité