Cascara

Nom latin: 

Rhamnus purshiana

Famille: 

Rhamnacées

Période de récolte: 

Mai à septembre

Cascara : Propriétés

Appréciée pour ses propriétés laxatives et purgatives, l’écorce de cascara est utilisée pour lutter contre la constipation occasionnelle. Son effet laxatif se doit à la présence de cascarosides, des principes actifs qui favorisent l’absorption de l’eau et le transit intestinal. Le cascara peut être associé avec d’autres médicaments, notamment la digoxine (pour traiter les troubles cardiaques) et les diurétiques (en cas d’insuffisance rénale). Cette plante agit également contre le diabète et sert parfois à nettoyer les plaies.

Publicité
Cascara : Histoire

Originaire de l’ouest des Etats-Unis, le cascara est très cultivé en Afrique de l’Est.

Cascara : Comment la reconnaître ?

Le cascara est un arbuste à feuilles caduques qui pousse dans les forêts. Ses feuilles ovales possèdent plusieurs nervures droites et son fruit est une petite drupe noire. On ne le trouve pas en Europe car il nécessite un climat chaud et sec. Son écorce convoitée est de couleur brunâtre et porte de petites marques blanches (lenticelles).

Cascara : Parties utilisées

L’écorce.

Cascara : Posologie

En usage interne : La dose recommandée est de 250 mg de cascaroside A par jour.

Demander conseil à un pharmacien spécialisé.

Cascara : Précautions d\'emploi

En raison de sa toxicité et des possibles effets secondaires (diarrhées, douleurs abdominales), l’écorce de cascara ne peut être utilisée que sur prescription médicale. Afin de réduire ces risques, les médicaments à base de cascara sont préférés aux préparations en vrac. La durée du traitement ne doit pas excéder 10 jours. Si les symptômes persistent au bout de 4 jours, consulter un médecin pour instaurer un traitement plus efficace. Le cascara est contre-indiqué chez les enfants de moins de 10 ans et déconseillé chez les moins de 15 ans. Il ne doit pas être administré aux femmes enceintes ou qui allaitent ni aux personnes qui souffrent de maladies inflammatoires du côlon ou de douleurs provoquées par un rétrécissement intestinal.

Attention : Les plantes ne sont pas des remèdes anodins. Ne jamais dépasser les doses indiquées.

Publicité

Cascara : Maladie(s) associée(s): 

Publicité

Ailleurs sur le Web

Publicité