Bugrane

Nom latin: 

Ononis repens ou Ononis Spinosa

Nom(s) vulgaire(s): 

Herbe aux ânes, arrête boeuf

Famille: 

Papilionacée

Période de récolte: 

Novembre, décembre et janvier.

Bugrane : Propriétés

- Chaque partie de la bugrane a des propriétés différentes. Les fleurs, les feuilles et les racines luttent contre la lithiase rénale et la cystite grâce à leur action diurétique. Les rhumatismes sont aussi combattus. Les fleurs et les feuilles sont antiseptiques. En usage externe, elles soignent les angines. Les racines ont un effet dépuratif.

Publicité
Bugrane : Etudes scientifiques

- Aucune

Bugrane : Histoire

- Un philosophe grec du IVème siècle avant J-C, Théophraste, a été le premier à décrire la bugrane. Puis, Galien, un médecin grec a été le premier à mettre en évidence ses propriétés. Un des noms de la bugrane est "arrête bœuf" car sa racine est si tenace qu’elle peut arrêter une charrue.

Bugrane : Comment la reconnaître?

- On reconnait la bugrane grâce à ses fleurs triangulaires de couleurs mauves ou jaunes.

Bugrane : Parties utilisées

- Les feuilles, les fleurs et les racines.

Bugrane : Posologie

- Usage interne

Faire infuser 30g de feuilles et de fleurs dans 1 litre d’eau. Boire 3 tasses par jour entre chaque repas.

Ou

Usage externe pour soigner une angine

Faire un gargarisme avec l’infusion de feuilles et de fleurs citée au-dessus.

Bugrane : Précautions d\'emploi

La bugrane est contre indiquée en cas d'oedèmes liés à une insuffisance cardiaque ou rénale.

- Attention : Les plantes ne sont pas des remèdes anodins. Ne jamais dépasser les doses indiquées et demander conseil à son médecin.

Publicité

Bugrane : Maladie(s) associée(s): 

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité