Bugle

Bugle

Les plantes les plus consultées

Les plantes de Août

Nom latin: 

Ajuga reptans

Nom(s) vulgaire(s): 

Bugle rampante, petite consoude, consoude moyenne, bugle rampante pourpre, herbe à la coupasse, herbe au charpentier, herbe à maout.

Famille: 

Labiées

Période de récolte: 

Juin

Bugle : Propriétés

La bugle est surtout utilisée en phytothérapie pour son action anti-inflammatoire, antiseptique (elle désinfecte les plaies), astringente (elle assèche les tissus) et cicatrisante. Elle est indiquée dans le traitement des troubles digestifs, en particulier les diarrhées et les ulcères de l’estomac. On l’emploie aussi pour stopper les hémorragies et les crachats sanguins, pour soulager les contractures musculaires ainsi que pour soigner les plaies, les coupures et les brûlures. Elle est parfois administrée en infusion ou en gargarisme (bains de bouche) en cas d’angine. Certains médecins recommandent la bugle sous forme de teinture aux personnes qui souffrent d’asthénie (grande fatigue). Grâce à sa propriété anti-inflammatoire, elle agit efficacement contre les rhumatismes.

Publicité

Bugle : Histoire

Considérée autrefois comme une des plantes préférées des médecins de campagne, la bugle est souvent surnommée petite consoude ou consoude moyenne, car elle était utilisée comme la consoude officinale (grande consoude) pour soigner les plaies et les fractures.

Bugle : Comment la reconnaître ?

La bugle est une plante vivace dont la tige mesure entre 20 et 40 cm de haut. Elle est recouverte de poils et dégage une odeur amère qui la caractérise. Elle possède des feuilles ovales et arrondies légèrement dentées. On la reconnaît à ses belles fleurs bleues qui s’épanouissent à la fin du printemps et en été, entre mai et juillet. Elles poussent en épis et la lèvre inférieure est plus petite que la lèvre supérieure. La bugle pousse à l’état sauvage en Europe, en particulier dans les prés et dans les sous-bois.

Bugle : Parties utilisées

Les fleurs.

Bugle : Posologie

En usage interne
Infusion : Faire bouillir entre 20 et 30 g dans un litre d’eau.
Boire 2 à 3 tasses par jour.
Pour lutter contre l’asthénie.
Teinture : 50 à 100 gouttes par jour.

En cas de persistance des symptômes, consultez un médecin.

Source : Dr Jean Valnet, La phytothérapie

Bugle : Précautions d'emploi

Attention : Les plantes ne sont pas des remèdes anodins. Ne jamais dépasser les doses indiquées.

Publicité

Bugle : Maladie(s) associée(s): 

Publicité

Ailleurs sur le Web

Publicité
Publicité