Bruyère

Nom latin: 

Calluna vulgaris

Nom(s) vulgaire(s): 

Bruyère commune, béruée, brande, bucane, péterolle, grosse, brégotte

Famille: 

Éricacées

Période de récolte: 

De juillet à octobre, à la fin de la floraison

Bruyère : Etudes scientifiques

Inconnues.

Publicité
Bruyère : Histoire

La bruyère est très commune en Europe. Elle a toujours été utilisée en médecine traditionnelle contre les maux des voies urinaires. Durant la Première Guerre mondiale, elle fut employée comme substitut au thé et au houblon.

Bruyère : Comment la reconnaître?

La bruyère une plante qui mesure 20cm à 1m de haut. Ses tiges sont des rameaux courbes, de couleur brun rougeâtre, portant de nombreuses petites fleurs roses ou violettes en forme de cloche. Ses feuilles sont petites, pointues et imbriquées les unes dans les autres. Les fruits sont des capsules globuleuses.

Bruyère : Parties utilisées

Les sommités fleuries.

Bruyère : Posologie

En usage interne

Contre les inflammations aiguës ou chroniques de l'appareil urinaire

Infusion : 50g de plante séchée pour 1 litre d'eau bouillante. A boire en 4 fois dans la journée, de préférence après les repas.

Ou

Teinture-mère : 40 gouttes dans 20 cl d'eau ou d'infusion, 4 fois par jour.

En cas de persistance des symptômes, consultez un médecin.

Bruyère : Précautions d'emploi

L'usage de la bruyère n'entraîne aucun risque connu à ce jour aux doses recommandées.

Attention : Les plantes ne sont pas des remèdes anodins. Ne jamais dépasser les doses indiquées.

Publicité

Publicité

Ailleurs sur le Web

Publicité