Boldo

Nom latin: 

Peumus boldus

Nom(s) vulgaire(s): 

Boldo

Famille: 

Monimiacées

Période de récolte: 

Janvier à décembre.

Boldo : Propriétés

Le boldo est recommandé pour améliorer la digestion. On l’utilise ainsi en cas de dyspepsies (inconfort intestinal sans raison organique), de calculs biliaires et de constipation passagère. Des chercheurs chiliens ont aussi démontré son efficacité sur les troubles hépato-biliaires sur des animaux (1). Enfin, selon étude clinique menée auprès de 12 sujets, il favoriserait la décontraction des muscles intestinaux (2).

Publicité
Boldo : Etudes scientifiques

(1) Fernández J, Effect of boldo (Peumus boldus Molina) infusion on lipoperoxidation induced by cisplatin in mice liver, Phytother Res. 2009 Jul;23(7):1024-7.

(2) Gotteland M, Espinoza J, et al. Effect of a dry boldo extract on oro-cecal intestinal transit in healthy volunteers. Rev Med Chil. 1995 Aug.

Boldo : Histoire

Le boldo est originaire du Chili et du Pérou. En médecine traditionnelle sud-américaine, il est employé contre divers maux : douleurs articulaires, troubles hépatiques, blennorragies, troubles de la digestion ou douleurs dentaires. Il pousse en France depuis la fin du XIXe siècle.

Boldo : Comment la reconnaître?

Le boldo est un arbre mesurant 5 à 6m de haut. Ses feuilles sont vert-gris, rigides et rugueuses. Ses fleurs blanches poussent en bouquet au bout des branches. Quant à ses fruits, ils sont petits, noirs et charnus.

Boldo : Parties utilisées

Les feuilles et l'écorce.

Boldo : Posologie

En usage interne

Contre les dyspepsies

Infusion : un sachet-dose pour 20 cl d'eau bouillante. Laisser infuser 5 à 10 minutes. 1 à 3 sachets par jour, à prendre avant les repas, pendant 4 semaines maximum.

Ou

Gélules de poudre ou d'extrait sec : 1 gélule, 2 ou 3 fois par jour.

Ou

Extrait fluide : 1 cuillère à café diluée dans un peu d'eau le matin à jeun et le soir au coucher.

En cas de persistance des symptômes, consultez un médecin.

Boldo : Précautions d'emploi

Le boldo est contre-indiqué en cas d’obstruction des voies biliaires, d’allergie à la plante, de grossesse, d’allaitement et chez les personnes de moins de 18 ans. En cas de maladie du foie, demandez conseil à un médecin avant de l’utiliser.

Attention : Les plantes ne sont pas des remèdes anodins. Ne jamais dépasser les doses indiquées.

Publicité

Publicité

Ailleurs sur le Web

Publicité