Balsamier

Balsamier

Les plantes les plus consultées

Les plantes de Août

Nom latin: 

Commiphora myrrha

Nom(s) vulgaire(s): 

Arbre à myrrhe

Famille: 

Burséracées

Période de récolte: 

Août-Septembre

Balsamier : Propriétés

Cet arbre africain est autrement connu sous le nom d’arbre à myrrhe, car il produit une gomme-résine, la myrrhe. Cette substance et l’huile essentielle sont utilisées en phytothérapie pour leurs nombreux bienfaits. Elles ont une action anti-inflammatoire, analgésique (elles apaisent les douleurs), antioxydante (elles ralentissent le vieillissement des cellules), expectorante (elles dégagent les voies respiratoires), antibactérienne et anticancéreuse. Cette plante est surtout indiquée pour traiter les rhumes, les sinusites, le mal de gorge, les douleurs et les affections de la bouche telles que les aphtes et les gingivites (inflammations des gencives). On l’administre à titre préventif aux patients qui prennent des anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) pour réduire le risque d’ulcère de l’estomac. Le balsamier contribue à faire baisser le taux de cholestérol et de glucose dans le sang (effets hypocholestérolémiant et hypoglycémiant). Grâce à son action astringente, le balsamier assèche les tissus et favorise la cicatrisation des plaies. C’est pourquoi on le recommande parfois en usage externe pour soigner les blessures, les furoncles, l’acné et d’autres maladies de la peau.

Publicité

Balsamier : Histoire

La myrrhe est une des trois offrandes faites par les Rois mages à l’Enfant Jésus. Cette plante est utilisée depuis l’Antiquité à des fins médicinales pour traiter les diarrhées, les douleurs, les inflammations et les affections cutanées.

Balsamier : Comment la reconnaître?

Le balsamier est un petit arbre surtout présent au nord-est de l’Afrique (Ethiopie, Somalie, Soudan) et dans certains pays d’Asie (Arabie Saoudite, Iran, Inde, Thaïlande). Il mesure généralement entre 3 et 5 m de haut. On le distingue par ses branches dotées de plusieurs épines, ses feuilles ovales et ses petites fleurs rouges ou orangées qui s’épanouissent à la fin de l’été. A cette époque, plusieurs nœuds apparaissent sur le tronc. C’est de ces nœuds que coule la résine convoitée par les phytothérapeutes. Cette substance jaune est récoltée sur l’arbre lorsqu’elle est sèche.

Balsamier : Parties utilisées

La résine (myrrhe) et l’huile essentielle.

Balsamier : Précautions d'emploi

Attention : Les plantes ne sont pas des remèdes anodins. Ne jamais dépasser les doses indiquées.

Publicité

Balsamier : Maladie(s) associée(s): 

Publicité

Ailleurs sur le Web

Publicité
Publicité