Aristoloche

Aristoloche

Nom latin: 

Aristolochia clematitis

Nom(s) vulgaire(s): 

Aristoloche clématite, clématide, sarrasine, poison de terre.

Famille: 

Aristolochiacées

Période de récolte: 

Septembre

Aristoloche : Propriétés

- L’aristoloche contient de l’acide aristolochique, une substance utilisée pour son action décontractante et cicatrisante. Cette plante est surtout indiquée en phytothérapie dans le traitement des crampes, des douleurs abdominales, des infections urinaires et gynécologiques. On l’emploie parfois pour soulager les douleurs cardiovasculaires et rhumatismales, ainsi que pour favoriser la circulation sanguine chez les personnes qui souffrent de problèmes veineux provoqués par la formation d’un caillot sanguin (thrombose). En usage externe, l’aristoloche accélère la cicatrisation des plaies, des ulcères et autres lésions cutanées (eczéma).

Publicité

Aristoloche : Histoire

- Connue depuis l’Antiquité, l’aristoloche était déjà mentionnée par de grands médecins grecs tels que Galien, Hippocrate et Dioscoride. On lui attribuait autrefois des pouvoirs magiques. On l’utilisait dans les rituels pour désensorceler.

Aristoloche : Comment la reconnaître?

- L’aristoloche est une plante herbacée grimpante proche de la liane qui se décline en 300 espèces. Aristolochia clematitis pousse spontanément dans les régions tropicales et méditerranéennes. Elle est aussi présente dans certaines régions tempérées d’Europe, d’Asie et d’Amérique du Nord. On la trouve surtout dans les forêts, parfois en bordure des champs et des vignes. Elle affectionne particulièrement les sols calcaires et humides. La taille de sa tige varie entre 20 et 80 cm. Elle possède de larges feuilles. Ses fleurs jaunes en forme de tube dégagent une odeur nauséabonde.

Aristoloche : Parties utilisées

- La racine.

Aristoloche : Précautions d\'emploi

- L’aristoloche est une plante vénéneuse. En cas de surdosage, elle peut entraîner des diarrhées, des hémorragies internes et une insuffisance rénale chronique. Elle est déconseillée pendant la grossesse, car elle augmente le risque d’avortement spontané.

Attention : Les plantes ne sont pas des remèdes anodins. Ne jamais dépasser les doses indiquées.

Publicité

Aristoloche : Maladie(s) associée(s): 

Publicité

Ailleurs sur le Web

Publicité