Alliaire

Nom latin: 

Alliaria officinalis

Nom(s) vulgaire(s): 

Herbe à l'ail.

Famille: 

Brassicacées

Période de récolte: 

Toute l'année

Alliaire : Propriétés

L'alliaire est appréciée pour son action diurétique (elle améliore le fonctionnement de l'appareil urinaire), vermifuge (elle combat les vers et parasites intestinaux), cicatrisante, antiputride (elle évite la putréfaction) et tonique (elle stimule l'organisme). Cette plante est surtout utilisée en usage externe pour traiter les plaies, les ulcères et les maladies de la peau telles que l'eczéma. On l'emploie également pour prendre en charge la pyorrhée alvéolaire, une affection de la cavité buccale qui se manifeste par l'écoulement de pus au niveau des dents.

Publicité

Alliaire : Histoire

Autrefois, cette plante ne présentait aucun intérêt particulier aux yeux des phytothérapeutes. Au cours du XXe siècle, le médecin français Jean Valnet a mis en évidence son efficacité dans la prise en charge des problèmes de peau.

Alliaire : Comment la reconnaître?

L'alliaire est une plante herbacée qui affectionne particulièrement les sols calcaires. Elle pousse spontanément dans les haies, les talus, les terrains vagues et entre les broussailles. Elle possède des feuilles dentelées. En les frottant, elles dégagent une odeur proche de celle de l'ail, raison pour laquelle l'alliaire est parfois appelée herbe à l'ail. Ses petites fleurs blanches apparaissent au printemps. Elles sont composées de quatre pétales formant une croix d'à peine 1 cm de côté.

Alliaire : Parties utilisées

La plante entière.

Alliaire : Posologie

En usage externe
Pour prévenir les caries et fortifier les gencives.
Gargarismes : Préparer une infusion et prendre en gargarisme (bain de bouche).
Contre les maladies de la peau (eczéma).
Massage : Appliquer des feuilles broyées directement sur les lésions.
Pour soigner les plaies, les plaies, les escarres et pour prévenir l'apparition de pus.
Lotion : Mélanger 25 g d'alcoolature d'alliaire et 25 g de teinture de bédégar. Verser 1 cuillère à soupe de la préparation dans 100 g de sérum physiologique. Laver ou appliquer sur la plaie comme un pansement.
Contre l'eczéma.
Pâte : Mélanger 5 g d'alcoolature d'alliaire avec 5 gouttes d'essence de camomille, 10 g de lanoline, 10 g de vaseline et 10 g d'oxyde de zinc. Appliquer la pâte obtenue sur les lésions.

En cas de persistance des symptômes, consultez un médecin.

Alliaire : Précautions d'emploi

Attention : Les plantes ne sont pas des remèdes anodins. Ne jamais dépasser les doses indiquées.

Alliaire : En cuisine

Les graines de cette plante sont utilisées en cuisine. Elles remplacent parfois celles de la moutarde noire, qui servent à produire de la moutarde.

Publicité

Alliaire : Maladie(s) associée(s): 

Publicité

Ailleurs sur le Web

Publicité