Alkekenge

Nom latin: 

physalis alkelengi solanée

Nom(s) vulgaire(s): 

coqueret, cerise d’hiver, mirabelle de Corse

Famille: 

Solanaceae

Alkekenge : Propriétés

- L’alkékenge est utilisée comme diurétique c’est-à-dire qu’elle augmente la production urinaire. Elle serait également efficace pour éliminer l’acide urique et pour faire tomber la fièvre. Cette plante est notamment indiquée pour traiter les rhumatismes liés à la goutte, les lithiases urinaires, les oliguries, l’hydropisie, l’ictère et l’hépatisme.

Publicité
Alkekenge : Histoire

- Cette plante est très ancienne vient d' Europe. Sa cueillette a commencé dès le néolithique. Traditionnellement, l’alkékenge est prescrite pour des traitements de la goutte ou des œdèmes grâce à son action diurétique.

Alkekenge : Comment la reconnaître?

- L’alkékenge est une plante dont la tige de 30 à 60 cm est légèrement velue. Ses feuilles sont ovales plus ou moins dentées. Le fruit se développe au cœur des pétales rouges ou oranges. L’alkékenge est souvent reconnu à sa forme de lanterne.

Alkekenge : Parties utilisées

-Les baies, les feuilles et les tiges

Alkekenge : Posologie

- En décoction : faire bouillir 20 à 60 baies d’alkékenge desséchées dans 1 litre d’eau pendant 5 minutes. Laisser infuser pendant 10 minutes. Boire par tasses en 24 heures.

Alkekenge : Précautions d\'emploi

L'alkekenge n'est pas recommandée aux femmes enceintes et allaitantes ainsi qu'aux enfants en bas âge.

- Attention : Les plantes ne sont pas des remèdes anodins. Ne jamais dépasser les doses indiquées.

Publicité

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité