WILFACTIN 100 UI/ml, poudre et solvant pour solution injectable

source: ANSM - Mis à jour le : 19/06/2013

1. DENOMINATION DU MEDICAMENT  Retour en haut de la page

WILFACTIN 100 UI/ml, poudre et solvant pour solution injectable

2. COMPOSITION QUALITATIVE ET QUANTITATIVE  Retour en haut de la page

Facteur Willebrand humain ....... 100 UI*

pour 1 ml de solution reconstituée

Un flacon contient nominalement 500 UI, 1000 UI ou 2000 UI de facteur Willebrand humain pour 5 ml, 10 ml ou 20 ml de solution, après reconstitution.

*L'activité (UI) du facteur Willebrand est déterminée par la méthode de dosage du cofacteur de la ristocétine du facteur Willebrand (VWF:RCo) par rapport à l'étalon international de facteur Willebrand concentré (OMS).

Avant l'ajout d'albumine, lactivité spécifique de WILFACTIN est égale ou supérieure à 50 UI VWF:RCo/mg de protéines.

Le taux résiduel de facteur VIII de coagulation humain contenu dans WilFACTINest habituellement inférieur ou égal à 10 UI/100 UI VWF:RCo. Lactivité en facteur VIII a été déterminée selon la méthode chromogénique de la Pharmacopée Européenne.

Pour la liste complète des excipients, voir rubrique 6.1.

3. FORME PHARMACEUTIQUE  Retour en haut de la page

Poudre et solvant pour solution injectable.

4. DONNEES CLINIQUES  Retour en haut de la page

4.1. Indications thérapeutiques  Retour en haut de la page

WILFACTIN est indiqué dans le traitement et la prévention des hémorragies et en situation chirurgicale dans la maladie de Willebrand quand le traitement seul par la desmopressine (DDAVP) est inefficace ou contre-indiqué.

WILFACTIN ne doit pas être utilisé dans le traitement de l'hémophilie A.

4.2. Posologie et mode d'administration  Retour en haut de la page

Le traitement substitutif de la maladie de Willebrand doit être pris en charge ou surveillé par un spécialiste de l'hémostase.

Posologie

Généralement, l'administration d'une UI/kg de facteur Willebrand augmente le taux plasmatique de VWF:RCo d'environ 0,02 UI/ml (2 %).

Des taux de VWF:RCo > 0,6 UI/ml (60%) et de FVIII:C > 0,4 UI/ml (40%) doivent être atteints.

L'hémostase est généralement assurée lorsque le facteur VIII coagulant (FVIII:C) atteint un taux de 0,4 UI/ml (40 %). L'injection de facteur Willebrand seul induit une remontée progressive du taux de FVIII:C qui n'atteint son maximum que dans un délai de 6 à 12 heures. Elle ne peut pas corriger immédiatement le taux de FVIII:C. Par conséquent, si le taux initial en FVIII:C du patient se situe au-dessous du seuil critique, dans toutes les situations où une correction rapide de l'hémostase est nécessaire, telles que le traitement d'une hémorragie, un traumatisme sévère ou une intervention chirurgicale en urgence, il est nécessaire de co-administrer un facteur VIII associé au facteur Willebrand, afin de parvenir à un taux de FVIII:C suffisant pour assurer l'hémostase.

Cependant, si une élévation immédiate du taux de FVIII:C n'est pas nécessaire, notamment en cas d'intervention chirurgicale programmée, ou si le taux de base de FVIII:C est suffisant pour assurer l'hémostase, le médecin peut décider de ne pas recourir à la co-administration de FVIII lors de la première injection de facteur Willebrand.

Première injection

Injection d'une dose de 40 à 80 UI/kg de WILFACTIN pour le traitement des hémorragies ou d'un traumatisme associée à la quantité nécessaire de facteur VIII, calculé selon le taux plasmatique de base de FVIII:C afin d'atteindre un taux approprié de F VIII.C, immédiatement avant l'intervention ou le plus tôt possible après la survenue de l'épisode hémorragique ou du traumatisme sévère. En cas de chirurgie, la première injection doit être administrée 1 h avant l'intervention.

Une dose initiale de 80 UI/kg de WILFACTIN peut être indiquée, en particulier chez les patients atteints du type 3 de la maladie de Willebrand, pour lesquels des doses supérieures peuvent être nécessaires, afin de maintenir des taux suffisants.

En cas d'intervention programmée, un délai de 12 à 24 heures est recommandé entre la première injection de WILFACTIN et l'acte chirurgical qui sera précédé d'une seconde injection pré-opératoire de WILFACTIN 1 heure avant l'intervention. Dans ce cas, il n'est pas nécessaire de co-administrer du facteur VIII, dans la mesure où le FVIII:C a atteint un taux de 0,4 UI/ml (40%) avant l'intervention. Toutefois, ce taux doit être vérifié chez chaque patient.

Injections suivantes

Le traitement doit être poursuivi, si nécessaire, par WILFACTIN seul, à la dose de 40 à 80 UI/kg par jour, en une ou deux injections, pendant un à plusieurs jours. La dose et la fréquence des injections doivent toujours être adaptées au type de chirurgie, à l'état clinique et biologique du patient (FVW:RCo et FVIII:C) et au type et à la gravité de l'accident hémorragique.

Le traitement à domicile peut être initié sur décision du praticien notamment en cas de saignements mineurs à modérés.

Prophylaxie

WILFACTIN peut être administré en prophylaxie à long terme à une posologie adaptée à chaque individu. Des posologies allant de 40 à 60 UI/kg de WILFACTIN, administrées 2 ou 3 fois par semaine, permettent de diminuer le nombre d'épisodes hémorragiques.

L'utilisation de WILFACTIN chez les enfants de moins de 6 ans et chez les patients naïfs au facteur Willebrand n'est pas documentée dans les études cliniques.

Mode et voie d'administration

WILFACTIN est une poudre à reconstituer extemporanément avec de l'eau pour préparations injectables selon les modalités décrites dans le paragraphe 6.6. "Instructions pour l'utilisation, la manipulation et l'élimination".

WILFACTIN doit être exclusivement injecté par voie intraveineuse, en une seule fois, immédiatement après reconstitution, sans dépasser 4 ml/minute.

Publicité
4.3. Contre-indications  Retour en haut de la page

Hypersensibilité à la substance active ou à l'un des excipients.

4.4. Mises en garde spéciales et précautions d'emploi  Retour en haut de la page

Lors d'épisodes hémorragiques chez des patients, il est recommandé de co-administrer du FVIII avec un facteur Willebrand à faible taux en FVIII en phase initiale du traitement.

Comme tout médicament contenant des protéines et administré par voie intraveineuse, ce médicament peut entraîner la survenue de réactions allergiques ou anaphylactiques. Les patients doivent être étroitement surveillés pendant toute la durée de la perfusion afin de déceler l'apparition des symptômes. Les patients doivent être informés des signes précoces de réactions dhypersensibilité tels que prurit, urticaire généralisée, oppression thoracique, dyspnée, hypotension artérielle et réaction anaphylactique.

En cas de survenue de ces symptômes, le traitement doit être interrompu immédiatement. En cas de choc, le traitement symptomatique habituel de l'état de choc devra être instauré.

Les mesures habituelles de prévention du risque de transmission d'agents infectieux par les médicaments préparés à partir de sang ou de plasma humain comprennent la sélection clinique des donneurs, la recherche des marqueurs spécifiques d'infection sur chaque don et sur les mélanges de plasma ainsi que la mise en uvre dans le procédé de fabrication d'étapes efficaces pour l'inactivation / élimination virale. Cependant, lorsque des médicaments préparés à partir de sang ou de plasma humain sont administrés, le risque de transmission d'agents infectieux ne peut pas être totalement exclu. Ceci s'applique également aux virus inconnus ou émergents ou autres types d'agents infectieux.

Les mesures prises sont considérées comme efficaces vis-à-vis des virus enveloppés tels que le VIH, le VHB et le VHC.

Les mesures prises peuvent être d'efficacité limitée vis-à-vis des virus non-enveloppés tels que le VHA et le parvovirus B19. L'infection par le parvovirus B19 peut être sévère chez la femme enceinte (infection du ftus) et chez les personnes atteintes de déficit immunitaire ou avec une augmentation dérythropoïèse (ex : anémies hémolytiques).

Une vaccination appropriée (hépatites A et B) des patients recevant régulièrement du facteur Willebrand dérivé du plasma humain est recommandée.

Il y a un risque de complications thrombo-emboliques, particulièrement chez les patients ayant des facteurs de risque clinique ou biologique connus. Dans ce cas, ces patients à risque doivent être surveillés par la recherche des signes précoces de thrombose. Une prévention des complications thrombo-emboliques veineuses doit être instaurée, selon les recommandations en vigueur.

Les patients atteints de la maladie de Willebrand, en particulier ceux de type 3, peuvent développer des anticorps neutralisants (inhibiteurs) du facteur Willebrand. Si le taux plasmatique attendu de VWF:RCo n'est pas atteint ou si l'hémorragie n'est pas contrôlée à une dose appropriée, des analyses biologiques appropriées doivent être pratiquées afin de rechercher la présence d'un inhibiteur du facteur Willebrand. Chez les patients présentant des taux élevés d'inhibiteur, le traitement par facteur Willebrand peut ne pas être efficace et d'autres options thérapeutiques doivent être envisagées. Ces patients doivent être pris en charge par des médecins spécialisés dans les troubles de l'hémostase.

Ce médicament contient du sodium.

Un flacon de 5 ml (500 UI) de WILFACTIN contient 0,15 mmol (3,4 mg) de sodium.

Un flacon de 10 ml (1000 UI) de WILFACTIN contient 0,3 mmol (6,9 mg) de sodium.

Un flacon de 20 ml (2000 UI) de WILFACTIN contient 0,6 mmol (13,8 mg) de sodium.

Au-delà de 3300 UI injectées (quantité de sodium supérieure à 1 mmol), à prendre en compte chez les patients suivant un régime hyposodé strict.

4.5. Interactions avec d'autres médicaments et autres formes d'interactions  Retour en haut de la page

Aucune interaction médicamenteuse avec WILFACTIN n'est connue à ce jour.

4.6. Grossesse et allaitement  Retour en haut de la page

L'innocuité de WILFACTIN au cours de la grossesse et de l'allaitement n'a pas été évaluée par des essais cliniques contrôlés. L'expérimentation animale est insuffisante pour établir la sécurité vis-à-vis de la reproduction, du déroulement de la grossesse, du développement de l'embryon ou du ftus et du développement péri- et postnatal.

Par conséquent, WILFACTIN ne peut être prescrit qu'en cas de nécessité absolue au cours de la grossesse ou de l'allaitement.

4.7. Effets sur l'aptitude à conduire des véhicules et à utiliser des machines  Retour en haut de la page

Aucun effet sur l'aptitude à conduire des véhicules ou à utiliser des machines n'a été observé.

4.8. Effets indésirables  Retour en haut de la page

Des réactions d'hypersensibilité ou allergiques (dème de Quincke, brûlures ou picotements au point d'injection, frissons, rougeurs, urticaire généralisée, céphalées, prurit, hypotension artérielle, somnolence, nausées, agitation, tachycardie, oppression thoracique, fourmillements, vomissements ou dyspnée) n'ont pas été fréquemment observées avec des préparations de facteur Willebrand et peuvent, dans certains cas, évoluer vers une réaction anaphylactique sévère (voire état de choc).

De rares cas d'hyperthermie ont été observés.

L'apparition d'un inhibiteur du facteur Willebrand, en particulier chez les patients atteints du type 3 de la maladie est très rare. Si de tels inhibiteurs se développent, leur présence se manifeste par une réponse clinique insuffisante. La présence d'anticorps anti-facteur Willebrand peut être étroitement corrélée à des réactions anaphylactiques. Par conséquent, la recherche d'inhibiteurs doit être effectuée chez tout patient présentant une réaction anaphylactique. Dans de tels cas, il est recommandé de contacter un centre spécialisé dans l'hémophilie.

Lors d'études cliniques avec WILFACTIN, conduites chez 62 patients dont 23 de type 3, aucun inhibiteur n'a été détecté après administration.

Il y a un risque de complications thrombo-emboliques, particulièrement chez les patients ayant des facteurs de risque clinique ou biologique connus.

Pour la sécurité vis-à-vis des agents transmissibles, voir rubrique 4.4.

4.9. Surdosage  Retour en haut de la page

Aucun surdosage avec WILFACTIN n'a été rapporté.

Des évènements thrombo-emboliques peuvent apparaître en cas de surdosage important.

5. PROPRIETES PHARMACOLOGIQUES  Retour en haut de la page

5.1. Propriétés pharmacodynamiques  Retour en haut de la page

Classe pharmacothérapeutique: antihémorragiques: facteur Willebrand

Code ATC: B02BD10

WILFACTIN agit comme le facteur Willebrand endogène.

L'apport de facteur Willebrand permet de corriger les troubles de l'hémostase observés chez les malades atteints d'un déficit en facteur Willebrand (maladie de Willebrand). Son effet est double:

·il rétablit l'adhésion des plaquettes au sous-endothélium vasculaire au niveau de la lésion (le facteur Willebrand ayant la propriété de se lier à la fois au sous-endothélium vasculaire et à la membrane plaquettaire) ce qui assure l'hémostase dite primaire, comme en témoigne le raccourcissement fréquemment observé du temps de saignement. Cet effet apparaît immédiatement et est connu pour être en grande partie fonction du degré de polymérisation du principe actif.

·il a une action retardée dans les déficits associés en facteur VIII. Après administration intraveineuse, il se fixe au facteur VIII endogène (produit normalement par le patient) et le stabilise en évitant que ce dernier ne soit rapidement dégradé. Par conséquent, l'administration de facteur Willebrand pur (préparation de facteur Willebrand à faible taux de FVIII) normalise le taux de FVIII:C comme effet résultant de la première injection. Cet effet est durable et persiste lors des injections ultérieures. L'administration de préparations avec du facteur Willebrand contenant du FVIII restaure le taux de FVIII:C immédiatement après la première injection.

5.2. Propriétés pharmacocinétiques  Retour en haut de la page

Une étude de pharmacocinétique avec WILFACTIN réalisée chez 8 patients atteints de la maladie de Willebrand de type 3 a montré que pour VWF:RCo:

·Le pic plasmatique est observé entre 30 minutes et 1 heure après l'injection.

·La récupération moyenne est de 2,1 UI/dl/UI/kg injectée.

·La demi-vie se situe entre 8 et 14 heures, avec une moyenne de 12 heures.

L'augmentation du taux de FVIII:C est progressive et la normalisation nécessite un délai variable de 6 à 12 heures. L'élévation du taux de FVIII:C est en moyenne de 6 % (UI/dl) par heure. Ainsi, même chez ces patients dont le taux initial de FVIII:C est inférieur à 5 % (UI/dl), un taux de FVIII:C d'environ 40 % (UI/dl) est atteint dès la 6e heure et se maintient durant environ 24 heures.

5.3. Données de sécurité préclinique  Retour en haut de la page

Le facteur Willebrand est un constituant normal du plasma humain et il se comporte comme le facteur Willebrand endogène.

Les données précliniques obtenues chez l'animal ne laissent supposer aucun risque toxique de WILFACTIN autre que celui de l'immunogénicité liée aux protéines humaines administrées à l'animal.

Les études de toxicité par administration réitérée ne sont pas réalisables, en raison de l'induction d'anticorps dirigés contre les protéines hétérologues des modèles animaux.

Les données précliniques ne laissent supposer aucune potentialité mutagène de WILFACTIN.

6. DONNEES PHARMACEUTIQUES  Retour en haut de la page

6.1. Liste des excipients  Retour en haut de la page

Poudre: albumine humaine, chlorhydrate d'arginine, glycine, citrate de sodium et chlorure de calcium.

Solvant: eau pour préparations injectables.

6.2. Incompatibilités  Retour en haut de la page

WILFACTIN ne doit pas être mélangé avec d'autre médicament, à l'exception de FACTANE (facteur VIII de coagulation dérivé du plasma).

Seuls les dispositifs d'injection/perfusion en polypropylène peuvent être utilisés car l'adsorption du facteur Willebrand humain sur les surfaces internes de certains matériels de perfusion peut être responsable de l'échec du traitement.

6.3. Durée de conservation  Retour en haut de la page

3 ans.

D'un point de vue microbiologique, il est recommandé d'utiliser le produit immédiatement après reconstitution. Toutefois, la stabilité physico-chimique a été démontrée pendant 24 heures à 25°C.

6.4. Précautions particulières de conservation  Retour en haut de la page

A conserver dans l'emballage d'origine. A conserver à une température ne dépassant pas 25°C, à l'abri de la lumière. Ne pas congeler.

6.5. Nature et contenu de l'emballage extérieur  Retour en haut de la page

< 5 g>, <10 g> ou <20 g> de poudre en flacon (verre de type I) + <5 ml>, <10 ml> ou <20 ml de solvant en flacon (verre de type I ou de type II) > + un système de transfert - boîte de 1.

6.6. Précautions particulières délimination et de manipulation  Retour en haut de la page

Reconstitution:

Respecter les règles d'asepsie habituelles.

Si nécessaire, amener les deux flacons (poudre et solvant) à une température ne dépassant pas 25°C.

Retirer la capsule protectrice du flacon de solvant (eau pour préparations injectables) et du flacon de poudre.

Désinfecter la surface de chaque bouchon.

Retirer l'opercule du dispositif Mix2Vial. Sans extraire le dispositif de son emballage, enclencher l'extrémité bleue du Mix2Vial sur le bouchon du flacon de solvant.

Retirer puis jeter l'emballage. Prendre soin de ne pas toucher la partie désormais exposée du dispositif.

Retourner l'ensemble flacon de solvant-dispositif et l'enclencher sur le flacon de poudre par la partie transparente du dispositif. Le solvant est transféré automatiquement dans le flacon de poudre. Maintenir l'ensemble et agiter doucement, d'un mouvement circulaire, pour dissoudre totalement le produit.

En maintenant la partie produit reconstituée d'une main et la partie solvant de l'autre, séparer les flacons en dévissant le dispositif Mix2Vial.

La poudre est généralement dissoute instantanément et doit être complètement dissoute en moins de 10 minutes.

Le produit reconstitué doit être inspecté visuellement avant administration.

La solution obtenue est limpide ou légèrement opalescente, incolore ou faiblement jaunâtre.

Ne pas utiliser de solution trouble ou contenant des dépôts.

Administration:

Tenir le flacon de produit reconstitué verticalement, en vissant une seringue stérile sur le dispositif Mix2Vial. Aspirer ensuite lentement le produit dans la seringue.

Une fois le produit transféré dans la seringue, tenir celle-ci fermement (piston dirigé vers le bas), dévisser le dispositif Mix2Vial et le remplacer par une aiguille intraveineuse ou une aiguille épicrânienne.

Expulser l'air de la seringue et piquer la veine après désinfection. Injecter lentement par voie intraveineuse en une seule fois, immédiatement après reconstitution, sans dépasser un débit maximum de 4 ml/minute.

Tout produit non utilisé ou déchet doit être éliminé conformément à la réglementation en vigueur.

7. TITULAIRE DE LAUTORISATION DE MISE SUR LE MARCHE  Retour en haut de la page

LFB-BIOMEDICAMENTS

3 AVENUE DES TROPIQUES

ZA DE COURTABOEUF

91940 LES ULIS

8. NUMERO(S) DAUTORISATION DE MISE SUR LE MARCHE  Retour en haut de la page

·585 101-0 ou 34009 585 101 0 6 : 5 g de poudre en flacon (verre) + 5 ml de solvant en flacon (verre) + un système de transfert- boîte de 1.

·564 513-8 ou 34009 564 513 8 8 : poudre en flacon (verre) + 10 ml de solvant en flacon (verre) + un système de transfert - boîte de 1.

·585 102-7 ou 34009 585 102 7 4 : 20 g de poudre en flacon (verre) + 20 ml de solvant en flacon (verre) + un système de transfert- boîte de 1.

9. DATE DE PREMIERE AUTORISATION/DE RENOUVELLEMENT DE LAUTORISATION  Retour en haut de la page

[à compléter par le titulaire]

10. DATE DE MISE A JOUR DU TEXTE  Retour en haut de la page

[à compléter par le titulaire]

11. DOSIMETRIE  Retour en haut de la page

Sans objet.

12. INSTRUCTIONS POUR LA PREPARATION DES RADIOPHARMACEUTIQUES  Retour en haut de la page

Sans objet.

Liste I.

Médicament soumis à prescription hospitalière.

Retour en haut de la page Retour en haut de la page

source: ANSM - Mis à jour le : 19/06/2013

Dénomination du médicament

WILFACTIN 100 UI/ml, poudre et solvant pour solution injectable

Facteur Willebrand humain

Encadré

Veuillez lire attentivement l'intégralité de cette notice avant d'utiliser ce médicament.

·Gardez cette notice, vous pourriez avoir besoin de la relire.

·Si vous avez toute autre question, si vous avez un doute, demandez plus d'informations à votre médecin ou à votre pharmacien.

·Ce médicament vous a été personnellement prescrit. Ne le donnez jamais à quelqu'un d'autre, même en cas de symptômes identiques, cela pourrait lui être nocif.

·Si l'un des effets indésirables devient grave ou si vous remarquez un effet indésirable non mentionné dans cette notice, parlez-en à votre médecin ou à votre pharmacien.

Sommaire notice

Dans cette notice :

1. QU'EST-CE QUE WILFACTIN 100 UI/ml, poudre et solvant pour solution injectable ET DANS QUELS CAS EST-IL UTILISE ?

2. QUELLES SONT LES INFORMATIONS A CONNAITRE AVANT D'UTILISER WILFACTIN 100 UI/ml, poudre et solvant pour solution injectable ?

3. COMMENT UTILISER WILFACTIN 100 UI/ml, poudre et solvant pour solution injectable ?

4. QUELS SONT LES EFFETS INDESIRABLES EVENTUELS ?

5. COMMENT CONSERVER WILFACTIN 100 UI/ml, poudre et solvant pour solution injectable ?

6. INFORMATIONS SUPPLEMENTAIRES

1. QU'EST-CE QUE WILFACTIN 100 UI/ml, poudre et solvant pour solution injectable ET DANS QUELS CAS EST-IL UTILISE ?  Retour en haut de la page

Classe pharmacothérapeutique

WILFACTIN est un médicament qui appartient à la classe des antihémorragiques.

La substance active est le facteur Willebrand humain, une protéine naturellement présente dans l'organisme. Le rôle de cette protéine est d'assurer une coagulation du sang normale et d'empêcher les saignements trop longs.

Indications thérapeutiques

WILFACTIN est utilisé pour compenser le manque de facteur Willebrand chez les patients atteints de la maladie de Willebrand:

·afin de prévenir et traiter les saignements (hémorragies),

·en cas d'opération chirurgicale.

La maladie de Willebrand est une maladie héréditaire caractérisée par un manque en une protéine appelée facteur Willebrand. Ce manque entraîne des problèmes de coagulation.

WILFACTIN est utilisé lorsque le traitement seul par la desmopressine, un autre médicament, est inefficace ou contre-indiqué.

WILFACTIN ne doit pas être utilisé dans le traitement de l'hémophilie A.

La prise en charge et la surveillance du traitement de la maladie de Willebrand devront être effectuées par un spécialiste des maladies de la coagulation du sang.

2. QUELLES SONT LES INFORMATIONS A CONNAITRE AVANT D'UTILISER WILFACTIN 100 UI/ml, poudre et solvant pour solution injectable ?  Retour en haut de la page

Liste des informations nécessaires avant la prise du médicament

Sans objet.

Contre-indications

N'utilisez jamais WILFACTIN 100 UI/ml, poudre et solvant pour solution injectable:

·si vous êtes allergique (hypersensible) à la substance active (facteur Willebrand humain) ou à l'un des composants contenus dans WILFACTIN (se référer à la rubrique 6, « Informations supplémentaires », pour la liste des autres composants).

Précautions d'emploi ; mises en garde spéciales

Faites attention avec WILFACTIN 100 UI/ml, poudre et solvant pour solution injectable:

·Si vous avez des saignements importants, votre médecin peut décider de vous donner, en plus de WILFACTIN, du facteur VIII (une autre protéine de la coagulation du sang) en phase initiale du traitement.

·Si vous avez des risques de formation de caillots dans le sang (complications thrombo-emboliques), votre médecin vous demandera de faire régulièrement des analyses de sang pour détecter les premiers signes de formation de caillots dans votre sang. De plus, une prévention de ces complications sera mise en place.

·Si le taux de facteur Willebrand dans le sang (appelé VWF:RCo) n'est pas suffisant ou si vos saignements ne sont pas contrôlés par le traitement. Dans cette situation, votre système immunitaire peut avoir réagi contre le facteur Willebrand en produisant des inhibiteurs (anticorps anti-facteur Willebrand), en particulier si vous êtes atteint d'une maladie de Willebrand de type 3. Votre médecin doit surveiller régulièrement l'apparition de ces inhibiteurs par des tests sanguins. L'apparition de ces inhibiteurs peut entraîner une diminution de l'efficacité du traitement.

·Si vous avez présenté des réactions allergiques (se référer à la rubrique 2 « Risque de réactions allergiques ») suite à l'injection de WILFACTIN, la présence d'inhibiteurs devra être recherchée.

Risque de réactions allergiques

En raison du risque d'allergie (se référer à la rubrique 4 « Quels sont les effets indésirables éventuels ? »), les perfusions de WILFACTIN doivent être effectuées sous la surveillance d'un professionnel de santé afin de permettre si nécessaire un traitement immédiat.

Votre médecin vous informera des symptômes annonciateurs d'une réaction allergique:

·démangeaison (prurit),

·éruptions cutanées sur tout le corps (urticaire généralisée),

·oppression thoracique,

·respiration sifflante (dyspnée),

·chute de la pression sanguine (hypotension artérielle),

·gonflement de la gorge ou du visage.

Si l'un de ces signes survient, le traitement par WILFACTIN doit être interrompu immédiatement et un traitement de l'allergie mis en place tout de suite.

Interactions avec d'autres médicaments

Utilisation d'autres médicaments

Si vous prenez ou avez pris récemment un médicament, y compris un médicament obtenu sans ordonnance, parlez-en à votre médecin ou votre pharmacien. Cependant, aucune interaction avec d'autres médicaments n'est connue à ce jour.

Interactions avec les aliments et les boissons

Aliments et boissons

Sans objet.

Interactions avec les produits de phytothérapie ou thérapies alternatives

Sans objet.

Utilisation pendant la grossesse et l'allaitement

Grossesse et allaitement

L'utilisation de WILFACTIN n'a pas été étudiée chez la femme enceinte ou qui allaite. L'utilisation de WILFACTIN a été étudiée uniquement chez l'animal mais ces études ne sont pas suffisantes pour garantir la sécurité de ce médicament au cours de la grossesse et de l'allaitement.

Par conséquent, si vous êtes enceinte ou si vous allaitez, votre médecin doit évaluer l'intérêt de vous administrer WILFACTIN. Il mesurera le bénéfice du traitement par rapport aux risques encourus.

Demandez conseil à votre médecin ou à votre pharmacien avant de prendre tout médicament.

Sportifs

Sportifs

Sans objet.

Effets sur l'aptitude à conduire des véhicules ou à utiliser des machines

Conduite de véhicules et utilisation de machines

Aucun effet sur l'aptitude à conduire des véhicules ou à utiliser des machines n'a été observé.

Liste des excipients à effet notoire

WILFACTIN contient 3,4 mg de sodium pour les flacons de 5 ml, 6,9 mg de sodium par pour les flacons de 10 ml et 13,8 mg de sodium pour les flacons de 20 ml. Vous devez en tenir compte si vous suivez un régime sans sel ou pauvre en sel.

3. COMMENT UTILISER WILFACTIN 100 UI/ml, poudre et solvant pour solution injectable ?  Retour en haut de la page

Instructions pour un bon usage

Sans objet.

Posologie, Mode et/ou voie(s) d'administration, Fréquence d'administration et Durée du traitement

Le traitement doit être initié et administré sous la surveillance d'un médecin spécialisé dans les troubles de l'hémostase afin de vérifier le bon déroulement du traitement et de prendre les mesures nécessaires si une allergie survient.

Dosage

Votre médecin vous indiquera la dose de WILFACTIN à utiliser.

La dose à utiliser et la fréquence d'utilisation dépendent de:

·votre poids,

·l'importance de vos saignements,

·l'état de votre organisme,

·le résultat de vos analyses de sang,

·et dans certains cas, de l'opération que vous allez subir (exemples: intervention chirurgicale, extraction dentaire).

La dose à utiliser est exprimée en nombre d'unité (UI). La dose varie de 40 à 80 UI/kg. Au cours du traitement, votre médecin vous recommandera des tests sanguins pour contrôler:

·le taux de facteur VIII (FVIII:C),

·le taux de facteur Willebrand (FVW:RCo),

·la présence d'un inhibiteur,

·les premiers signes de formation de caillots si vous avez un risque de développer ces complications.

Selon les résultats de ces tests, votre médecin pourra décider d'adapter la dose et la fréquence de vos injections.

Dans certains cas, l'utilisation de préparation de facteur VIII (une autre protéine de la coagulation) en plus de WILFACTIN est nécessaire pour traiter ou prévenir plus rapidement les saignements (lors de situations d'urgences ou si les saignements sont importants).

Mode et voie d'administration

Avant l'injection, ce médicament est préparé par un professionnel de santé. Ce médicament est ensuite injecté dans les veines par perfusion.

La préparation et la méthode d'administration de WILFACTIN sont expliquées à la fin de cette notice dans la partie réservée aux professionnels de santé.

Symptômes et instructions en cas de surdosage

Si vous avez utilisé plus de WILFACTIN 100 UI/ml, poudre et solvant pour solution injectable que vous n'auriez dû:

Sans objet.

Instructions en cas d'omission d'une ou de plusieurs doses

Si vous oubliez d'utiliser WILFACTIN 100 UI/ml, poudre et solvant pour solution injectable:

Sans objet.

Risque de syndrome de sevrage

Si vous arrêtez d'utiliser WILFACTIN 100 UI/ml, poudre et solvant pour solution injectable:

Sans objet.

Si vous avez d'autres questions sur l'utilisation de ce médicament, demandez plus d'informations à votre médecin ou à votre pharmacien.

4. QUELS SONT LES EFFETS INDESIRABLES EVENTUELS ?  Retour en haut de la page

Description des effets indésirables

Comme tous les médicaments, WILFACTIN 100 UI/ml, poudre et solvant pour solution injectable est susceptible d'avoir des effets indésirables, bien que tout le monde n'y soit pas sujet.

Les réactions suivantes n'ont pas été fréquemment observées et peuvent, dans certains cas, évoluer vers une réaction allergique (anaphylactique) sévère voire un état de choc: gonflement de la gorge et du visage (dème de Quincke), brûlures ou picotements au point d'injection, frissons, rougeurs, éruption cutanée sur tout le corps (urticaire généralisée), maux de tête (céphalées), démangeaison (prurit), baisse de la pression sanguine (hypotension artérielle), somnolence, nausées, agitation, accélération du rythme du cur (tachycardie), oppression thoracique, fourmillements, vomissements ou respiration sifflante (dyspnée).

Référez-vous également à la section 2 « Risques de réactions allergiques » pour connaître la conduite à tenir dans cette situation.

De rares cas d'augmentation de la température du corps (hyperthermie) ont également été observés.

L'apparition d'un inhibiteur du facteur Willebrand est très rare, en particulier chez les patients atteints du type 3 de la maladie de Willebrand (se référer à la section 2 « Faites attention »).

Il y a un risque de complications thrombo-emboliques (se référer à la section 2 « Faites attention »)

Si vous ressentez un des effets mentionnés comme graves ou si vous présentez des effets indésirables non mentionnés dans cette notice, veuillez en informer votre médecin ou votre pharmacien.

5. COMMENT CONSERVER WILFACTIN 100 UI/ml, poudre et solvant pour solution injectable ?  Retour en haut de la page

Tenir hors de la portée et de la vue des enfants.

Date de péremption

Ne pas utiliser WILFACTIN 100 UI/ml, poudre et solvant pour solution injectable après la date de péremption mentionnée sur l'étiquette du flacon et la boîte. La date d'expiration fait référence au dernier jour du mois.

Conditions de conservation

A conserver à une température ne dépassant pas 25°C. Ne pas congeler. A conserver dans l'emballage d'origine, à l'abri de la lumière

Il est recommandé d'utiliser le produit immédiatement après reconstitution

Si nécessaire, mises en garde contre certains signes visibles de détérioration

N'utilisez pas WILFACTIN si vous constatez une solution trouble ou contenant un dépôt.

Les médicaments ne doivent pas être jetés au tout à l'égout ou avec les ordures ménagères. Demandez à votre pharmacien ce qu'il faut faire des médicaments inutilisés. Ces mesures permettront de protéger l'environnement.

6. INFORMATIONS SUPPLEMENTAIRES  Retour en haut de la page

Liste complète des substances actives et des excipients

Que contient WILFACTIN 100 UI/ml, poudre et solvant pour solution injectable ?

La substance active est :

·le facteur Willebrand humain (100 UI/ml) exprimé en UI du cofacteur de la ristocétine (VWF:RCo).

Après reconstitution de WILFACTIN 500 UI avec 5 ml d'eau pour préparations injectables, un flacon contient 500 UI de facteur Willebrand humain.

Après reconstitution de WILFACTIN 1000 UI avec 10 ml d'eau pour préparations injectables, un flacon contient 1000 UI de facteur Willebrand humain.

Après reconstitution de WILFACTIN 2000 UI avec 20 ml d'eau pour préparations injectables, un flacon contient 2000 UI de facteur Willebrand humain.

Avant l'ajout d'albumine, l'activité spécifique est égale ou supérieure à 50 UI VWF:RCo/mg de protéines.

Le taux résiduel de facteur VIII de coagulation humain contenu dans WILFACTIN est habituellement inférieur ou égal à 10 UI de facteur VIII pour 100 UI dactivité facteur Willebrand.

Les autres composants sont :

·pour la poudre : l'albumine humaine, le chlorhydrate d'arginine, la glycine, le citrate de sodium et le chlorure de calcium,

·pour le solvant : l'eau pour préparations injectables.

Forme pharmaceutique et contenu

Qu'est-ce que WILFACTIN 100 UI/ml, poudre et solvant pour solution injectable et contenu de l'emballage extérieur:

WILFACTIN se présente sous la forme d'une poudre et d'un solvant pour solution injectable contenus dans des flacons de verre et d'un système de transfert.

Nom et adresse du titulaire de l'autorisation de mise sur le marché et du titulaire de l'autorisation de fabrication responsable de la libération des lots, si différent

Titulaire

LFB-BIOMEDICAMENTS

3 AVENUE DES TROPIQUES

ZA DE COURTABOEUF

91940 LES ULIS

Exploitant

LFB-BIOMEDICAMENTS

3 AVENUE DES TROPIQUES

ZA DE COURTABOEUF

91940 LES ULIS

Fabricant

LFB-BIOMEDICAMENTS

3 AVENUE DES TROPIQUES

ZA DE COURTABOEUF

91940 LES ULIS

ou

LFB-BIOMEDICAMENTS

59 RUE TREVISE

BP 2006

59011 LILLE CEDEX

Noms du médicament dans les Etats membres de l'Espace Economique Européen

Ce médicament est autorisé dans les Etats membres de l'Espace Economique Européen sous les noms suivants:

Conformément à la réglementation en vigueur.

Date dapprobation de la notice

La dernière date à laquelle cette notice a été approuvée est le {date}.

AMM sous circonstances exceptionnelles

Sans objet.

Informations Internet

Des informations détaillées sur ce médicament sont disponibles sur le site Internet de lAfssaps (France).

Informations réservées aux professionnels de santé

"Les informations suivantes sont destinées exclusivement aux professionnels de santé:"

Posologie

Généralement, l'administration d'une UI/kg de facteur Willebrand augmente le taux plasmatique de VWF:RCo d'environ 0,02 UI/ml (2 %).

Des taux de VWF:RCo > 0,6 UI/ml (60 %) et de FVIII:C > 0,4 UI/ml (40 %) doivent être atteints.

L'hémostase est généralement assurée lorsque le facteur VIII coagulant (FVIII:C) atteint un taux de 0,4 UI/ml (40 %). L'injection de facteur Willebrand seul induit une remontée progressive du taux de FVIII:C qui n'atteint son maximum que dans un délai de 6 à 12 heures. Elle ne peut pas corriger immédiatement le taux de FVIII:C. Par conséquent, si le taux initial en FVIII:C du patient se situe au-dessous du seuil critique, dans toutes les situations où une correction rapide de l'hémostase est nécessaire, tels que le traitement d'une hémorragie, un traumatisme sévère ou une intervention chirurgicale en urgence, il est nécessaire de co-administrer un facteur VIII associé au facteur Willebrand, afin de parvenir à un taux de FVIII:C suffisant pour assurer l'hémostase.

Cependant, si une élévation immédiate du taux de FVIII:C n'est pas nécessaire, notamment en cas d'intervention chirurgicale programmée, ou si le taux de base de FVIII:C est suffisant pour assurer l'hémostase, le médecin peut décider de ne pas recourir à la co-administration de facteur VIII lors de la première injection de facteur Willebrand.

·Première injection La première dose est de 40 à 80 UI/kg de WILFACTIN pour le traitement des hémorragies ou d'un traumatisme, associée à la quantité nécessaire de facteur VIII, calculée selon le taux plasmatique de base de FVIII:C du patient, afin d'atteindre le taux approprié de FVIII:C, immédiatement avant l'intervention ou le plus tôt possible après la survenue de l'épisode hémorragique ou du traumatisme sévère. En cas de chirurgie, la première injection doit être administrée 1 h avant l'intervention. Une dose initiale de 80 UI/kg de WILFACTIN peut être indiquée, en particulier chez les patients atteints du type 3 de la maladie de Willebrand, pour lesquels des doses supérieures peuvent être nécessaires, afin de maintenir des taux suffisants. En cas d'intervention programmée, un délai de 12 à 24 heures est recommandé entre la première injection de WILFACTIN et l'acte chirurgical qui sera précédé d'une seconde injection pré-opératoire de WILFACTIN 1 heure avant l'intervention. Dans ce cas, il n'est pas nécessaire de co-administrer du facteur VIII, dans la mesure où le FVIII:C a atteint un taux critique de 0,4 UI/ml (40 %) avant l'intervention. Toutefois, ce taux doit être vérifié pour chaque patient.

·Injections suivantes Le traitement sera poursuivi, si nécessaire, par WILFACTIN seul à la dose de 40 à 80 UI/kg par jour, en une ou deux injections quotidiennes, pendant un à plusieurs jours. La dose et la fréquence des injections doivent toujours être adaptées au type de chirurgie, à l'état clinique et biologique du patient (FVW:RCo et FVIII:C) et au type et à la gravité de l'accident hémorragique.

·Traitement ambulatoire Le traitement à domicile peut être initié sur décision du praticien notamment en cas de saignements mineurs à modérés.

·Prophylaxie WILFACTIN peut être administré en prophylaxie à long terme à une posologie adaptée à chaque individu. Des posologies allant de 40 à 60 UI/kg de WILFACTIN, administrées 2 ou 3 fois par semaine, permettent de diminuer le nombre d'épisodes hémorragiques. La caractérisation de la réponse au traitement par WILFACTIN des enfants de moins de 6 ans et des patients naïfs au facteur Willebrand n'a pas été documentée dans les études cliniques.

Mode et voie d'administration

Administration intraveineuse.

Reconstitution

Respecter les règles d'asepsie habituelles.

·Si nécessaire, amener les deux flacons (poudre et solvant) à une température ne dépassant pas 25°C

·Retirer la capsule protectrice du flacon de solvant (eau pour préparations injectables) et du flacon de poudre.

·Désinfecter la surface de chaque bouchon.

·Retirer l'opercule du dispositif Mix2Vial. Sans extraire le dispositif de son emballage, enclencher l'extrémité bleue du Mix2Vial sur le bouchon du flacon de solvant.

·Retirer puis jeter l'emballage. Prendre soin de ne pas toucher la partie maintenant exposée du dispositif.

·Retourner l'ensemble flacon de solvant-dispositif et l'enclencher sur le flacon de poudre par la partie transparente du dispositif. Le solvant est transféré automatiquement dans le flacon de poudre. Maintenir l'ensemble et agiter doucement, d'un mouvement circulaire, pour dissoudre totalement le produit.

·En maintenant la partie produit reconstituée d'une main et la partie solvant de l'autre, séparer les flacons en dévissant le dispositif Mix2Vial.

La poudre est généralement dissoute instantanément et doit être complètement dissoute en moins de 10 minutes. La solution obtenue est limpide ou légèrement opalescente, incolore ou légèrement jaunâtre.

Le produit reconstitué doit être inspecté visuellement avant administration.

Administration

·Tenir le flacon du produit reconstitué verticalement en vissant une seringue stérile sur le dispositif Mix2Vial. Aspirer lentement le produit dans la seringue.

·Une fois le produit transféré dans la seringue, tenir celle-ci fermement (piston dirigé vers le bas), dévisser le dispositif Mix2Vial et le remplacer par une aiguille intraveineuse ou une aiguille épicrânienne.

·Expulser l'air de la seringue et piquer la veine après désinfection.

·Injecter lentement par voie intraveineuse en une seule fois, immédiatement après reconstitution, sans dépasser un débit de 4 ml/minute.

Tout produit non utilisé ou déchet doit être éliminé conformément à la réglementation en vigueur.

Conservation après reconstitution

Pour des raisons de stérilité, il est recommandé d'utiliser le produit immédiatement après reconstitution. Toutefois, la stabilité physico-chimique a été démontrée pendant 24 heures à 25°C.

Autres

Sans objet.

Retour en haut de la page Retour en haut de la page

Source : ANSM

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité